Les précurseurs

Icare

Le vol pour l'homme est un vieux rêve, la légende d'Icare le confirme. il est attribué à Archytas de Tarente l'invention d'une colombe en bois capable de voler. Suivi en 880,par l'inventeur musulman Abbas Ibn Firnas, qui à l'âge de 70 ans se fait confectionner des ailes en bois recouvertes d'un habit de soie qu'il avait garni de plumes de rapaces. Il se lance depuis une tour de Cordoue , et même si l'atterrissage est mauvais (il s'est fracturé deux côtes ), il resta dans les airs un certain temps en vol plané. Il fut observé par une foule qu'il avait par avance invitée2. Et si Léonard de Vinci, vers 1500, a étudié scientifiquement la possibilité de faire voler un « plus lourd que l'air », ce n'est que bien longtemps après, presque quatre siècles plus tard, que les choses vont se concrétiser.

Article tiré du site wikipédia

Les frères Montgolfier

En 1783, les frères Montgolfier ont permis à l'homme de s'élever dans les airs, à bord de « plus légers que l'air » grâce au ballon à air chaud. La même année, Jacques Charles fait voler un ballon à hydrogène.

 

 

 

 


 

George Cayley

Le britannique George Cayley (1773-1857), est le véritable précurseur de l'aviation, en comprenant que le poids et la traînée sont les deux forces qu'il faut vaincre. Il comprend également qu'il est inutile de reproduire le vol battu des oiseaux et que les ailes doivent être fixes, mais aussi il prévoit la nécessité d'un empennage pour stabiliser le vol. Il établi ainsi la forme de base de l'avion. S'inspirant des travaux des Français Launoy, il construit un hélicoptère en 1796. En 1808, il construit un « ornithoptère » à l'échelle humaine et, en 1809, un planeur qui volera sans passager.

 

 


 

W. Henson et J. Stringfellow

William Henson et John Stringfellow, reprenant les travaux de Cayley, font voler un modèle réduit d'aéroplane à vapeur. Néanmoins, les moteurs puissants pour les appareils à taille réelle sont beaucoup trop lourds pour leur permettre de décoller. Les progrès vont donc d'abord passer par les planeurs et par l'étude de l'aérodynamisme.

 

 

 


 

stringfellow.jpg

Jean-Marie Le Bris

Entre 1857 et 1868, le Français Jean-Marie Le Bris essaie successivement deux planeurs de son invention, d'abord depuis les collines de la baie de Douarnenez (Finistère), puis sur la hauteur du Polygone de la Marine, près de Brest (Finistère), reprenant ainsi en France les travaux des pionniers britanniques de la décennie précédente. En 1863, le terme « aviation » est inventé par Gabriel de La Landelle. Et le Britannique Francis Herbert Wenham, en 1871, construit le premier tunnel, ancêtre de la soufflerie, qui va permettre d'expérimenter des maquettes.

 

 


 

Louis Mouillard

Le français Louis Mouillard s'inspire de l'aile d'oiseau pour concevoir des planeurs dont la voilure est courbée. Il propose le gauchissement des ailes.
Les choses s'accélèrent. Entre 1857 et 1877, les Français Félix et Louis du Temple essaient des modèles réduits à moteur à ressort, en les aidant d'un plan incliné, puis peut-être un engin, muni d'un moteur à vapeur, monté par un matelot.
Les essais de planeurs se succèdent, et s'y prêtent tour à tour l'Allemand Otto Lilienthal, le Britannique Percy Pilcher, les Américains John Joseph Montgomery et Maloney, et les Français Ferdinand Ferber, Maurice Colliex ainsi que les frères Voisin.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 26/09/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site