Les avions anglais

Blackburn Skua et Roc

 

Skua ll, Rocl

Origine: Blackburn Aircraft Company, Brough; fabrication en serie du Floc confiée a Boulton Paul Aircraft, Wolverhampton.

Type: (S) chasseur/bombardier en pique embarqué biplace; (Fl) chasseur embarque biplace.

Moteur: Un Bristol Perseus Xll a 9 cylindres sans soupapes en étoile, de 905 cv.

Dimensions: Envergure (S) 14,07 m, (Fl) 14,02 m; longueur (S) 10,85 m,(R) 10,67 m; hauteur 3,79 m.

Poids: A vide (S) 2.490 kg, (R) 2.776 kg; maxi (S) 3.732 kg, (R) 3.992 kg.

Performances: Vitesse maxi (S) 362 km/h, (Fl) 315 km/h; plafond 6.157 m;

autonomie (normale) 1.287 km.

Armement: (S) quatre mitrailleuses Browning de 7,70 mm dans les ailes, une mitrailleuse Lewis ou Vickers K dans le cockpit arrière, une bombe de 227 kg suspendue sous le fuselage, bombes légères sous les ailes; (Fl) quatre mitrailleuses Browning de 7,70 mm dans la tourelle dorsale, bombes légères sous les ailes.

Mise en service: Premier vol (S) 9 février 1937, (Fl) 23 décembre 1938; première livraison militaire (S) novembre 1938, (Fl) avril 1939.

Utilisateur: Grande-Bretagne (Royal Navy).

                                                                                        Blackburn Skua et Roc

Le Skua fut dessiné suivant la spécification 0.27/34 de 1934, celle d'un bombardier en pique embarqué. Les deux prototypes, animes chacun par un moteur Mercury de 840 cv, présentaient un aspect très net au regard des biplans entoilés de la Navy. En définitive, 190 exemplaires furent construits selon une spécification ultérieure (25/36) et, a leur entrée en service, furent les premiers monoplans de la Fleet Air Arm équipes d‘une hélice a pas variable et même d‘un train escamotable. Durant la première année de la guerre, les Skua accomplirent un rude travail et effectuèrent de multiples et audacieuses attaques contre des bâtiments allemands de première importance. Le 26 septembre 1939, des Skua du 8039 Squadron embarqués sur |‘Ark Royal abattirent un Do 18, le premier appareil de Ia Luftwaffe détruit par les Britanniques. (Dépendant, l’appareil de base était sous-motorisé et, des 1941, le Skua servit :11 la remorque de cibles ele‘1|'entrainement. Semblable-

ment, les 136 Fioc dotés d'une tourelle n‘avaient guère. voire aucune chance de survie, et certainement pas de jouer un réle comme chasseurs. Quelques appareils apparurent en version hydravion. munis de flotteurs type Shark.


 

Boulton Paul P. 82 Defiant

Defiant I et II (caractéristiques du I)

 Constructeur: Boulton Paul Aircraft, Wolverhampton.

 Type: Chasseur biplace.

 Moteur: (I) Rolls-Fioyce Merlin Ill V-12 a refroidissement par liquide, de 1.030 cv; (II) Merlin 20 de 1.260 cv.

 Dimensions:Envergure 12 m; Longueur 10,75 m; hauteur 3,7 m.

 Poids:A vide 2.722 kg; en charge 3.787 kg.

 Performances: Vitesse maxi 488 km/h; taux de montée initial 579 m/min;

 Plafond : 9.300 m; autonomie probablement pres de 805 km.

 Armement:Tourelle dorsale hydraulique avec quatre mitrailleuses Browning de 7,65 mm, chacune avec 600 cartouches.

 Mise en service:Premier vol (prototype) 11 aoflt 1937, (production Mk!) 30 jui|let 1939; première livraison décembre 1939.

 Utilisateurs :Grande-Bretagne (RAF).

                                                                                                 Boulton-paul-p-2-defiant2

 Vers 1933, Ies états-majors militaires étudièrent Ia tourelle incorporée, manuelle ou hydraulique, pour défendre Ies bombardiers ou armer Ies avions de chasse. Une première version de cette tourelle fut expérimentée sur le Hawker Demon en 1936, tandis que, en France, Ies appareils de Ia classe << multiplace de combat » étaient encore des avions de chasse de grandes dimensions, équipés de nombreuses tourelies. Le Defiant essaya de combiner les performances des nouveaux monoplans avec Ies possibilités de ia tourelle hydraulique incorporée comprenant quatre Browning de 7,65 mm, de 600 cartouches. Le mitrailleur, instalié derriere le pilote, disposait d‘un Ievier de controle gauche/droite pour la rotation et avant/arriére pour l’élevation, avec un bouton de sécurité a son sommet. Le Defiant lui-rnéme était un avion simple et facile a piloter, dont Ies performances ne souffraient pas trop du poids des deux hommes d‘équipage et de la lourde tourelle. Le Squadron 264 entama Ies hostilités le 12 mai 1940 et mena des combats désespérés au-dessus des Pays-Bas. Le 13, six Defiant escortaient des bombardiers; un seul revint a sa base: cet appareil semblait un échec face au Bf109E. Mais, sept jours plus tard, des survivants du 264° Squadron détruisirent 17 Messerschmitt sans aucune perte et complétèrent le tableau de chasse de la journée par 11 Ju-87 et 88! Dés que |‘ennemi fut familiarisé avec le Defiant, celui-ci perdit de sa valeur comme chasseur de jour mais, équipé du radar A1, il entama en 1940-41 une seconde carriére comme chasseur de nuit. La plu- part des 1.064 appareils construits furent utilisés dans ce réle ou comme remorqueurs de cible. lls sen/irent également au sauvetage en mer en Grande-Bretagne, au Moyen-Orient et en Extréme-Orient. Les Defiant étaient équipés du système  Mandrel destiné ia brouiller les défenses.


 

 

 

 

 

 

 

Bristol Type 156 Beaufighter

Beaufighter I a TF.X (caractéristiques surtout pour

le Mk X)

Constructeur: Brislol Aeroplace Company, Filton et Weston-Super-Mare; égalemenl  Department of Aircraft Production, Australie.

Type: Chasseur-torpilleur biplace (autres versions: chasseur de nuit el remorqueur).

Moteurs: Deux Bristol Hercules XVII a 14 cylindres en eloile, de 1.770 cv; (Mk II) RR Merlin XX de 1.250 cv; quelques appareils reçurent des RR Grif-fon ou des Wright GR-2600 Cyclone.

Dimensions: Envergure 17,63 m; longueur 12,6 m; hauteur 4,84 m.

Poids: A vide 7.100 kg (I, II: 6.275 kg; VI, XI: 6.765 kg); en charge 11.530 kg (la plupart des autres versions: 9.535 kg).

Performances : Vitesse maxi 502 km/h (versions de chasse 528 km/h); taux

de montée initial 564 m/min; plafond 8.077 m (versions de chasse 9.144 m);

autonomie : 2.478 km.

Armement: Quatre canons Hispano de 20 mm places sous le nez, -d‘abord alimentés manuellement par chargeurs de 60 coups, ensuite par rubans; une mitrailleuse Vickers K de 7,65 mm employée par l’observateur. Sur les versions de chasse, six mitrailleuses Browning de 7,65 mm supplémentaires

(deux dans |‘aile gauche, quatre dans l'aile droite). Une torpille de 728 kg sous le fuselage ou 954 kg de bombes, plus huit points d‘attache pour roquettes sous la voilure ou deux bombes de 454 kg.

Mise en service: Premier vol (prototype Bristo/-156) 17juiIlet 1939, (Mk/de série) mai 1940; première livraison militaire 27jui|lel 1940; premier vol (Mk 21 australien) 26 mai 1944; dernière livraison (Grande-Bretagne) septembre 1945, (Australie) octobre 1945.

Utilisateurs : Afrique du Sud, Australie, Canada, Etats-Unis (AAF), Grande- Bretagne (RAF), Nouvelle-Zélande; autres pays après Ia guerre.

                                                       bristol

Au cours des années cruciales 1935-39, la RAF ne disposait pas d’un chasseur a long rayon d’action, ni d'un appareil arme de canons ou d’un escorteur valable pour ses bombardiers, encore moins d‘un chasseur de nuit. Leslie Frise (chef du bureau d’etudes de Bristol) et son collègue Roy Fedden (le motoriste de la même maison) avaient souvent discuté de la possibilité de créer un type d'avion dérive des Beaufort el Blenheim. Mais les services officiels avalent rédigé l’étrange spécification F.11/37 pour un chasseur muni d‘une tourelle armée de canons. Sans en tenir compte, les deux ingénieurs de Bristol jugèrent bon de proposer un nouveau biplace propulsé par deux Hercules et armé de manière telle qu’i| put pulvériser tout ce qu'il rencontrait. Le nouveau venu utilisait Ia voilure, les empennages, le train d’atterrissage, les systèmes et les gabarits de construction du Beaufort; sa production s’en trouva grandement facilitée. Le ministère de l'Air s’ enthousiasma pour ce nouvel appareil, qui prlt l‘air £3 peine six mois plus tard. Remarquablement robuste, d‘une maniabilité surprenante, puissamment armé, il donna naissance à toute une famille d‘avlons de combat. En falt, on ne lul connait qu‘une seule faiblesse : une facheuse tendance à s’écarter de son axe de vol au décollage. Ni l’lmportante aréte dorsale, ni le diédre donné plus tard au stabilo ne parvinrent à corriger ce défaut. Les premières versions ne dépassèrent pas 480 km/h à  cause de la faiblesse des moteurs Hercules. La pénurie de RR Griffon obligea Ie constructeur à monter des RR Merlin sur 450 avions. Mais ils s‘avérèrent encore moins puissants et augmentèrent l’instabilité de l'apparei|. Heureusement, la vitesse maximum importait peu lorsqu’il s’agissait de s’opposer aux raids nocturnes de la Luftwaffe en engageant des chasseurs de nuit. Equipés du radar de chasse Al Mk IV, les premiers Beaufighter de chasse de nuit furent remis aux escadrilles 25 et 29 et il ne fait aucun doute que leurs patrouilles nocturnes arrétérent les bombardements sur |‘Ang|eterre. Le Beau, comme on l’appelait affectueusement, servit partout dans le monde, doté alors (1942) d‘un nez en forme de dé a coudre dans lequel se logeait un radar Al Mk VII. On l‘arma de torpilles en 1943, de roquettes en 1944 et d’une collection d’équipements divers en 1945. Aux 5.564 Beaufighter construits en Grande-Bretagne, il faut ajouter les 364 appareils produits par les Australiens.


 

 

 

De Havilland 98 Mosquito

D.H.98 Mosquito I a 43

Constructeur: La de Havilland Aircraft Company, Hatfield et Leavesden: également construit par Airspeed, Percival Aircraft et Standard Motors (Canley); de Havilland Aircraft Pty, Australie; de Havilland Aircraft of Canada.

Type: Bombardier rapide de jour; voir texte pour Ies autres versions.

Moteurs: (Mk II, /II, IV et VI) deux Rolls-Royce Merlin 21 de 1.230 cv ou (derniers FB. VI) Merlin 25 de 1.635 cv; (Mk IX) Merlin 72 de 1.680 cv; (Mk XVI) Merlin 72, 73 ou 77 de 1.710 cv; (Mk 30) Merlin 76 del.710 cv; (Mk 33) Merlin 25 de 1.640 cv; (Mk 34, 35, 36) Merlin 113/114 de 1.690 cv. Beaucoup

d‘autres modéles s‘équiperent de Merlin construits par Packard.

Dimensions: Envergure (excepté Mk XV) 16,50 m; longueur (pour la plupart‘) 12,34 m, (bombardiers) 12,43 m, (chasseurs équipés de radar et Mk 34a 38) 12,72 m, (Mk 39) 13,21 m; hauteur (pour Ia plupart) 4,66 m.

Poids : A vide (Mk Ila VI) environ 6.400 kg, (Mk VIII a 30) environ 6.900 kg,(au-dela du Mk 30) de 7.200 a 7.600 kg; poids maxi (Mk II er III) environ 8.000 kg, (Mk IV et VI) environ 10.200 kg, (plus tard, chasseurs de nuit) environ 9.300 kg mais 700 kg seulement pour le HF.XV, (Mk IX, XVI ef audela‘ du Mk 30) 11.340 kg.

Performances: Vitesse maxi 595 km/h pour Ies premiers chasseurs de nuit, 612 km/h pour III, IVet VI, 660 km/h pour IX, XVI et 30, et 684 km/h pour 34 et 35; plafond 9.144 m pour Ies versions navales a basse vitesse, 10.520 m pour la plupart des modéles, et environ 12.190 m pour Ies modeles plus puissants, avec le Mk XV qui atteignait 13.410 m; autonomie de combat normalement 2.990 km. Ies series TF de la Marine descendant a 2.000 km et le PR34 atteignant 5.630 km.

Armement: Voir texte.

Mise en service: Voir texte.

Utilisateurs : Australie, Belgique. Canada, Chine, Etats-Unis (AAF), France, Grande-Bretagne (RAF, RN, BOAC), Norvege, Nouvelle-Zélande, Tchécoslovaquie, Turquie, Union soviétique, Yougoslavie.

                                        mosquito

La de Havilland Aircraft C0 conçut le Mosquito en octobre 1938. Cet appareil devait étre un chasseur de jour non armé volant a grande vitesse et il devait étre construit en bois pour pallier a des problémes de fourniture de certains matériaux. Au début, le minitsiére de |’Air ne montra aucun intérét pour cet avion et suggéra que l‘usine de Hatfield construise plutôt des ailes pour les bombardiers lourds déjà existants. En 1940, on décida à regret d'autoriser la réalisation du projet. On compte une grande variété de modéles.


 

 

 

Fairey Firefly

Firefly I a 7 et us a 10

Constructeur: The Fairey Aviation Company.

Type: Originellement, chasseur biplace embarqué (autres versions, voir texte).

Moteur: (I, jusqu’au n° 470) un Rolls-Royce Grifton IIB a 12 cylindres en V refroidi par liquide, de 1.730 cv; (n°471 et suivants) Griffon 12 de 1.990 cv; (Mk 4 a 7) Grifion 74 de 2.245 cv.

Dimensions: Envergure (I-III) 13,55 m, (4-6) 12,55 m, (7) 13,55 m; longueur (I-III) 11,4 m, (4-6) 11,56 m, (7) 11,65 m; hauteur (I-III) 4,15 m, (4-7) 4,37 m.

Poids : A vide (I) 4.422 kg, (4)4.491 kg, (7)4.997 kg; en charge (I) 6.359 kg, (4) 6.317 kg et 7.301 kg avec charges externes, (7) 6.337 kg.

Performances: Vitesse maxi (I) 509 km/h, (4) 618 km/h; taux de montée initial (I) 518 m/min, (4)625 m/min; plafond (I) 8.534 m, (4) 9.450 m; autonomie sur réservoirs internes (I) 933 km, (4) 1.223 km.

Armement: (I) quatre canons Hispano de 20 mm dans les ailes, attaches de voilure pour 907 kg de charges diverses; (4 er 5) généralement comme I; -(6) pas de canons d‘ailes mais charge sous voilure de 1.362 kg et modifications dans Ies équipements.

Mise en service: Premier vol 22 décembre 1941; premier F.I de série

26 aout 1942; FFl.4 de série 25 mai 1945; dernière fourniture mai 1955.

Utilisateurs: Grande-Bretagne (RN); autres pays après Ia guerre.

                                                                                fairey firefly

Avant la guerre, Fairey avait étudié un bombardier léger, le P.4/34, dont dériva le chasseur biplace embarqué Fu/mar (spécification 0.8/38). Au total, 600 avions de ce type allaient servir pendant le conflit, équipes en fonction des missions. Le Firefly (<< luciole ») appartient a cette famille mais il était beaucoup plus puissant. Répondant a la spécification N.5/40 (combinaison des N.8/39 et N.9/39), il possédait un profil effilé, un revêtement travaillant et une voilure elliptique repliable contenant Ies quatre canons. Le bord de fuite de l’aile, muni de volets brevetés Youngman, permettait le vol a vitesse réduite mais, contrairement a ceux du Barracuda, ces volets s'escamotaient dans la voilure. Le pilote était assis a l'aplomb du bord d’attaque et son observateur se trouvait derriere le bord de fuite. Le Mk I Fairey allait étre la version la plus utilisée durant la guerre a partir de 1943. General Aircraft construisit 429 F. I, 376 FR.Iavec radar ASH et 37 NF.2de chasse de nuit. Du Mk III, plus puissant, on lira, aprés une nouvelle étude, le FFi.4, équipé du moteur Griffon, d‘un compresseur :11 deux étages et d‘un radiateur d‘ailes; on en produisit 160 exemplaires, dont 40 allèrent aux Pays-Bas et le reste combattit en Corée avec les 352 Mk 5 3 ailes repliables. Cette dernière version existait en FR, NF (chasse nocturne) et AS (anti-submersible). Elle fut suivie de 133 AS.6 spécialisés dans la chasse aux sous-marins grâce à leurs équipements appropriés. La production se termina par la série des 151 AS.7 triplaces, munis de nouvelles ailes, d’une dérive redessinée et d‘un radiateur de menton trés caractéristique. Plus de 400 Firefly furent transformés au cours des années cinquante en avions d‘entrainement armés 3 deux cockpits (T.1 et T.2) ou en cibles volantes radioguidées (U.8, U.9, U.10). D’autres Firefly  furent convertis en remorqueurs de cibles ou en versions civiles.


 

Fairey Fulmar

 Fulmar I et Il

Origine: Fairey Aviation Co., Hayes.

Type: Chasseur-bombardier embarqué.

Moteur: (I) un Ftolls-Floyce Merlin Vlll à 12 cylindres en V refroidi par liquide,de 1.080 cv; (ll) un Merlin 30 de 1.300 cv.

Dimensions: Envergure 14,14 m; longueur 12,24 m; hauteur 3,25 m.

 Poids: A vide (Il) 3.182 kg; normalement chargé (ll) 4.387 kg; maxi4.627 kg.

 Performances: Vitesse maxi (Il) 440 km/h; plafond (ll) 8.300 m; autonomie1.255 km.

 Armement: Huit mitrailleuses Browning de 7,70 mm ou (certains appareils ) quatre de 12,7 mm dans les ailes externes (certains aussi une Vickers K de 7,70 mm pointée manuellement depuis le cockpit arrière), râteliers sous les ailes pour deux bombes de 113 kg.

 Mise en service: Premier vol 4 janvier 1940; premiere livraison militaire  10 mai 1940.

 Utilisateur: Grande-Bretagne (Fioyal Navy).

 Basé sur le bombardier léger P.4/34, qui prit l'air pour la premiere fois en janvier 1937, le Fu/mar fut dessiné par une équipe conduite par Marcel O.Lobelie afin de répondre à la demande de l'Amirauté qui avait besoin d`urgence d'un chasseur embarqué moderne. La spécification 0.8/38 fut établie autour du plan Fairey, stipulant huit canons et un siège pour le navigateur. La mise au point avant le feu vert pour la mise en service tut étonnament rapide:le 806° Squadron reçut le nouveau chasseur en juillet 1940 et entra en Méditerranée, embarqué sur l`l//ustrious, en août. Par la suite, 14 squadrons de la FAA utiliserent le Fu/mar et, pour la plupart, participerent activement aux combats dans le ciel méditerranéen ou a la protection des convois de l'Atlantique, a bord d`unités de la marine marchande équipées de catapultes de lancement. Face à la Regia Aeronautica, le Fu/mar se comporta bien.

Après avoir fabrique 250 Mk I, Fairey livra 350 Mk ll, plus puissants, le dernier exemplaire en février 1943.

 

faireyfulmariino1-txt-copie.jpg

Gloster Gladiator

S.S.37 Gladiator I et ll et Sea Gladiator

Constructeur: Gloster Aircraft Company.

Type: Chasseur monoplace; (Sea Gladiator) chasseur embarqué.

Moteur: Un Bristol Mercury IX ou IXS a 9 cylindres en étoile, de 840 cv; (Gladiator ll) Mercury V|llA de même puissance.

Dimensions: Envergure 9,85 m; longueur 8,38 m; hauteur 3,17 m.

Poids : A vide 1.565 kg, (Sea Gladiator) 1.699 kg; en charge 2.155 kg, (Sea Gladiator) 2.459 kg.

Performances: Vitesse maxi 407 kmlh, (Sea Gladiator) 394 km/h; taux de montée initial 700 mlmin; plafond 10.060 m; autonomie 708 km, (Sea Gladiator) 685 km.

Armement: Les 71 premiers, deux Vickers de 7,65 mm dans le fuselage et deux Lewis de même calibre dans les ailes inférieures; les avions suivants, quatre Browning de 7,65 mm aux mêmes endroits avec 600 cartouches et 400 pour les armes d'ailes.

Mise en service: Premier vol (S.S.37) septembre 1934, (Gladiator I) juin 1936, (Sea Gladiator) 1938; livraison militaire mars 1937; dernières livraisons avril 1940.

Utilisateurs: Atrique du Sud, Belgique, Chine, Egypte, Finlande, Grande-Bretagne (RAF, RN), Grèce, Iraq, Irlande, Latvia, Lituanie, Norvège, Portugal, Suède.

                                                                                Gladiator

La spécification F.7l30 espérait des chasseurs plus rapides et mieux armés  mais, pendant quatre ans et demi, aucune commande ne vint encourager les constructeurs. La guerre se préparait pourtant. Les biplans étaient dépassés. Le S.S.37 de Folland fut construit très tard après l’échéance de la spécification F.7/30 mais, bien que plus traditionnel que la plupart de ses concurrents, il tut jugé le meilleur et commandé en juillet 1935. Le Gladiator possédait deux ailes munies de quatre volets hydrauliques, un train Dowty a ressort interne et quatre mitrailleuses; les avions de série étaient dotés d‘une verrière coulissante. Les premiers appareils reçurent une hélice Watts bipale en bois mais les performances apparurent meilleures avec la tripale métallique Fairey-Reed. Les Mk ll furent équipés de titres tropicaux, d‘un système de mélange automatique, ainsi que d‘un démarreur électrique alimente par batterie interne. Le Sea Gladiator possédait l'équipement des avions embarqués ainsi qu'un dinghy. La production totale atteignit 767 unités, dont 480 destinées a la RAF, 60 Sea Gladiator et 216 exportés vers douze pays. Les Gladiator de l'Auxiliary Air Force interceptèrent le premier raid ennemi contre l‘Angleterre en septembre 1939 au-dessus du Firth of Forth et participèrent à des actions héroïques au cours des trois années suivantes. Les appareils du Glorious torpillé opérèrent 3 partir d'un lac gelé en Norvège et trois d‘eux défendirent Malte contre la Regia Aeronautica :11 partir du 11 juin 1940.


 

 

 

 

 

 

Gloster G.41 Meteor

G.41 Meteor I et Ill

Constructeur: Gloster Aircraft Company; (après la guerre, autres c0nstr.).

Type: Chasseur monoplace.

Moteurs : Deux réacteurs centrifuges Rolls-Floyce (sous-versions, voir texte).

Dimensions: Envergure 13,1 m; longueur 12,6 m; hauteur 3,96 m.

Poids: A vide 3.693 kg; en charge 6.260 kg.

Performances: Vitesse maxi (I) 660 km/h; taux de montée initial (I) 657 m/ min; plafond 12.192 a 13.410 m; autonomie avec carburant interne environ 1.610 km a haute altitude.

Armement: Quatre canons Hispano de 20 mm de chaque cote du nez.

Mise en service: Premier vol (prototype) 5 mars 1943; livraison aux escadrilles (F.l) 12 juillet 1944.

Conçu par Georges Carter, selon la spécification F.9/40, le Gloster G.41

                                                                                              meteor

devait être baptise Thunderbolt mais, ce nom étant déjà attribue au P-47, le bireacteur Gloster devint le Meteor. ll fut le premier avion de combat a réaction allie; sa grandeur et sa surface alaire importantes nuisirent aux performances des premiers modèles, pourtant munis de deux moteurs, mais se révélèrent  bénéfiques a long terme. Les remarquables turboreacteurs Rolls-Royce firent du Meteor un avion polyvalent dote d‘une vitesse, d'une accélération et d‘un taux de montée exceptionnels. Ses dimensions importantes permettaient de |‘utiliser pour des opérations dangereuses, telles que l‘entrainement avance avec double commande, la reconnaissance a long rayon d‘action et Ia chasse de nuit (biplace). La mise au point initiale fut retardée longuement non a cause des moteurs révolutionnaires mais des ailerons de la queue et de la roue de nez. Plusieurs moteurs furent successivement utilises. Le premier vol s’effectua avec deux Halford H.1, version appelée plus tarcl de Havilland Goblin; le deuxième, le 12 juin 1943, avec des Rolls-Royce Welland (W.2B/23) et le troisième, Ie 13 novembre 1943, avec des Metrovick F.2 axiaux. Le Welland, tare a 771 kg, fut choisi pour les 16 premiers Meteor I mis en service le 12 juillet 1944 dans un flight du Squadron 616, les pilotes ayant ete spécialement formes, huit jours avant que les 9 premiers Me 262 du KG51 soient opérationnels. La première tâche du nouveau jet consista a traquer les bombes volantes allemandes V-1 et même le Meteor I se montra redoutable (encore que les canons s'enrayèrent a la première rencontre et que le pilote Dean ne réussit finalement sa mission qu'en basculant courageusement le V-1 allemand avec le bout de l‘aile de son avion). La première version produite en série fut le F.//I équipé de Derwent 1 de 907 kg, de réservoirs supplémentaires, d’une verrière coulissante et de nacelles plus longues sur les 15 derniers appareils. Le Mk 4 était muni d'un Derwent 5 modifié de 1.588 kg de poussée et de nacelles plus grandes sur les ailes, dont les extrémités avaient été rognées pour améliorer la vitesse. En 1945, un Mk 4 établit un record mondial en atteignant la vitesse de 975 km/h, portée l‘année suivante a 991 km/h.


 

 

 

 

 

Hawker Hurricane

Hurricane I a XII, Sea Hurricane IA a XIIA

Constructeur: Hawker Aircraft Ltd; également construit par Gloster Aircraft, SABCA (Belgique) et Canadian Car and Foundry Inc.

Type: Chasseur monoplace; plus tard chasseur-bombardier et avion embarqué.

Moteur : Un Rolls-Royce Merlin V-12 refroidi par liquide (voir le texte pour Ies autres versions).

Dimensions: Envergure 12,19 m; longueur 9,75 m, (Mk-I) 9,58 m, (Sea Hurricane) 9,83 m; hauteur 4m.

Poids : A vide (I) 2.1 18 kg, (IIA) 2.335 kg, (IIC) 2.558 kg, (IID) 2.631 kg, (IV) 2.515 kg, (Sea H.IIC) 2.625 kg; en charge (I) 2.994 kg, (IIA) 3.650 kg, (IIC) 3.742 kg, (IID) 3.719 kg, (IV) 3.832 kg, (Sea H.IIC) 3.674 kg.

Performances: Vitesse maxi (I) 511 km/h, (I/A, B, C) 560-540 km/h, (IID) 460 km/h, (IV) 531 km/h, (Sea H.IIC) 550 km/h; taux de montée initial (I) 770 m/min, (IIA) 980 m/min, (Ies autres versions) normalement 825 m/min; plafond (I) 10.973 m, (IIA) 12.500 m, (Ies autres versions) normalement 10.365 m; autonomie (tous Ies types) normalement 740 km, ou 1.530 km avec 200 litres dans Ies réservoirs supplémentaires.

Armement: (I) huit Browning de 7,65 mm, de 333 coups; (IIA) en plus, 12 mitrailleuses et 113 kg de bombes; (IIB) 12 Browning et 113 ou 227 kg de bombes; (IIC) quatre canons Hispano de 20 mm et des bombes; (IID) deux mitrailleuses Vickers S de 40 mm et deux Browning de 7,65 mm; (IV) deuxBrowning et deux Vickers S dans Ies ailes, deux bombes de 227 kg, huit missiles et autres armements.

Mise en service: Premier vol (prototype) 6 novembre 1935, (construction Mk I) 12 octobre 1937, (II) 11 juin 1940, (Mk X canadien) janvier 1940; dernière Livraison septembre 1944.

Utilisateurs: (temps de guerre) Afrique du Sud, Australie, Belgique, Canada, Egypte, Finlande, Grande-Bretagne (RAF, RN), Inde, Iran, Iraq, Irlande, Nouvelle-Zélande, Pologne, Portugal, Roumanie, Tchécoslovaquie, Turquie, Union soviétique.

hurricane

Le Hurricane est de loin le plus nombreux avion de combat de la RAF. En 1941, il se distingua en participant aux durs combats contre la Luftwafle au-dessus de la France et de |‘Angleterre. Comme Ie Fury, il avait été dessiné par l’ingénieur Camm. D'abord équipé du moteur Goshawk et d'un train d‘atterrissage fixe, il allait étre ensuite doté du moteur PV.12 (Merlin), plus puissant, d‘un train d’atterrissage escamotable vers l‘intérieur et de huit mitrailleuses (chiffre sans précédent) au lieu de quatre. Le dessin original prévoyait d’ailleurs ces caractéristiques car le ministère de l‘Air avait établi la spécification F.36/34 en fonction de ces données. Apres les essais du prototype en juin 1936, le ministère de l’Air passa une commande, extraordinaire pour l’époque, de 600 avions. On passa vite de 497 Hurricane pour 18 squadrons, en septembre 1939, a 2.309 appareils pour 32 squadrons, le 7 aout 1940. Ce chiffre est a comparer aux 1.383 Spitfire qui équipaient au même moment 18 squadrons et demi. A cette époque, le Hurricane /avait été doté de nouvelles ailes a recouvrement métallique au lieu de toile et d'hélices tripales a pas variable (plus tard a vitesse constante) au lieu des helices bipales Watts, en bois. Pendant les jours critiques de 1940, le Hurricane se révéla un redoutable destructeur de bombardiers et une excellente plate-forme de tir a la puissance de feu dévastatrice. ll virait plus court que les autres chasseurs monoplans mais les performances du Messerschmidt Bf 109E étaient, en général, nettement supérieures. Le Merlin XX de 1.280 cv remplaça le Merlin ll de 1.030 cv sur le Mk II muni d'un nouvel armement et de réservoirs largables. En Europe du Nord-Ouest, il devint un avion d‘attaque au sol et en Afrique du Nord, un chasseur antichars, avec ses canons de 40 mm. Ses missions a partir des porte-avions et des navires marchands (lancement par catapultes) le lirent participer aux opérations de couverture de la flotte; la plus importante mission de ce genre fut la protection du convoi de Malte, en aout 1942, au cours de laquelle 70 Sea Hurricane repoussèrent plus de 600 attaquants de l‘Axe et en détruisirent 39 pour une perte de 7 appareils. Le Hurricane tut également utilise en Extréme-Orient, en Afrique et ailleurs; on en envoya 2.952 exemplaires en Union soviétique ou certains furent équipés de skis. Les Hurricane servirent encore pour de nombreux essais d'armement et de nouvelles techniques de vol; l’un d‘eux, par exemple, possédait une aile supérieure largable. La production totale en Grande-Bretagne atteignit 12.780 unités et 1.451 au Canada (après 1941, dotés de Packard Merlin); plusieurs centaines de Hurricane ont été exportés avant et aprés la seconde guerre mondiale.


 

 

 

Hawker Tempest

Tempest V et Vl

Constructeur: Hawker Aircraft Ltd; Mk ll, Bristol Aeroplace Company.

Type: Chasseur-bombardier monoplace.

Moteur: (V) Napier Sabre ll a 24 cylindres en H plat a soupape, a refroidissement par eau, de 2.180 cv; (VI) Sabre V de 2.340 cv.

Dimensions: Envergure 12,5 m: longueur 10,26 m; hauteur 4,9 m.

Poids : A vide 4.128 kg; en charge 6.130 kg.

Performances: Vitesse maxi (V) 688 km/h, (V/) 704 km/h; taux de montée initial 914 m/min; plafond environ 11.280 m; autonomie avec bombes, sans réservoirs 1.191 km.

Armement: Quatre canons Hispano de 20 mm dans les ailes extérieures; râteliers sous les ailes pour huit roquettes ou des bombes jusqu‘a 907 kg.

Mise en service: Premier vol (prototype Mk V) 2 septembre 1942, (Mk I)

24 février 1943, (V de série) 21 juin 1943, (Mk II) 28juin 1943, (prototype VI)

9 mai 1944, (II de série) 4 octobre 1944.

Utilisateurs: Grande-Bretagne (RAF), Nouvelle-Zélande.

 Hawker Tempest

Le Typhoon se caractérisait par une aile épaisse qui posait des problèmes de comportement en vol car elle offrait une résistance jamais rencontrée auparavant: le flux d’air pouvait être localement supérieur a la vitesse du son. En 1940, Hawker dessina une aile nouvelle a écoulement laminaire. de forme elliptique, avec une épaisseur d'emp|anture inférieure de 13 cm et ressemblant a celle du Spitfire. Elle fut utilisée sur le Typhoon ll, commande en novembre 1941 selon la spécification F.1O/41, mais les modifications apportées a ce chasseur furent tellement nombreuses qu‘i| en resulta un appareil nouveau appelé Tempest. Le fuselage fut allongé pour Ioger les réservoirs qui ne trouvaient plus place dans les ailes amincies; on ajouta une dérive dorsale et les canons Mk V a tube court furent placés dans |'aile. Bien que le moteur Centaurus put équiper la nouvelle cellule, on donna la priorité a la production du Mk V, doté du moteur Sabre. Equipé de ce nouvel avion, le Wing de Newchurch détruisit 638 des 1.771 bombes volantes abattues par la RAF durant l’éte 1944. Aprés avoir construit 800 Mk V, Hawker produisit 142 avions du type Mk VI, plus puissants, et munis d’un radiateur plus grand et de radiateurs d'huile logés dans le bord d‘attaque. Apres un grand retard, la fabrication étant confiée d‘ab0rd a Gloster, puis a Bristol. le Mk // animé par un Centaurus — beaucoup plus doux et agréable a piloter — entra enfin en service en novembre 1945 et ne put donc participer aux combats. Quelques Mk 5 et 6 (désignations d’apres-guerre) furent transformés en remorqueurs de cibles.


 

 

 

Hawker Typhoon

Typhoon IA et IB

Constructeur: Hawker Aircraft Ltd; construit par la Gloster Aircraft Company.

Type: Chasseur-bombardier monoplace.

Moteur: (IB de série) Napier Sabre ll a 24 cylindres en H plat, a soupapes a fourreau, a refroidissement par liquide, de 2.180 cv.

Dimensions: Envergure 12,67 m; longueur 9,73 m; hauteur 4,66 m.

Poids : A vide 3.992 kg; en charge 6.010 kg.

Performances: Vitesse maxi 664 km/h; taux de montée initial 914 m/min; plafond 10.730 m; autonomie avec bombes 821 km, avec réservoirs largables 1.577 km.

Armement: (IA) douze Browning de 7,65 mm (aucun livre); (IB) quatre canons Hispano de 20 mm dans les ailes extérieurs et râteliers pour huit roquettes ou deux bombes de 227 kg. '

Mise en service: Premier vol (Tornado) octobre 1939, (Typhoon) 24 février 1940, (Typhoon de série) 27 mai 1941; dernière livraison novembre 1945.

Utilisateurs: Canada, Grande-Bretagne (RAF), Nouvelle-Zélande.

                                            Typhon

Le début de l’existence du Typhoon fut un désastre presque total! La conception d‘un avion de combat aussi grand et aussi puissant que l’exigeait la spécification F.18/37 était très audacieuse pour l’époque. Bien que les moteurs Vulture et Sabre, assez complexes, n‘eussent pas encore fait leurs preuves, Hawker les préféra aux Griffon et Centaurus. C‘est en partie pour- quoi les debuts du Typhoon furent catastrophiques. Le Vulture équipa le chasseur type Fl, baptisé plus tard Tornado, et dont la production s’arrêta lors de |'abandon du Vulture au début de 1941. La construction du Type N (Napier), baptisé Typhoon, fut retardée de six mois en raison de la priorité absolue accordée au Hurricane. Après une gestation assez difficile, la production démarra enfin en 1941 chez Gloster Aircraft et les escadrilles 56 et 609 de Duxford reçurent ces lourdes machines en septembre de la rnéme année. Mais le moteur Sabre était peu fiable, le taux de montée et les performances a haute altitude étaient décevants et le fuselage arrière avait constamment tendance a se désintégrer: on envisagea d’abandonner le programme. Heureusement pour les Alliés, ies techniciens surmontèrent progressivement les obstacles et, en novembre 1942, Ie Typhoon prouva qu'il pouvait rattraper et abattre les chasseurs-bombardiers allemands les plus rapides qui effectuaient des raids surprises a basse altitude. En 1943, des squadrons de << Tiffy » détruisirent tout ce qui bougeait dans le nord de la France, en Beigique et aux Pays-Bas. En été 1944, les centaines de Typhoon, désormais éprouvés et capables d’opérer vingt-quatre heures sur vingt-quatre a partir de pistes sommaires proches du front, constituaient Ia principale force d’attaque de la 2nd Tactical Air Force, tirant des millions de fusées et d'obus de canons et larguant des bombes Iourdes sur les forces terrestres allemandes. En une seule journée, ils détruisirent 175 chars dans le Pas-de-Calais. Gloster construisit 3.315 des 3.330 Typhoon.

 

 

 

Supermarine

Spitfire and Seafire

Mk | a 24 et Seafire |, lll, xv, XVII et 45-47

Constructeur: Supermarine Aviation Works (Vickers) Ltd; également construit par Vickers-Armstrongs, Castle Bromwich et Westland Aircraft; (Seafire) Cunlifte-Owen Aircraft et Westland.

Type: Monoplace de chasse, chasseur-bombardier ou de reconnaissance; (Seafire) chasseur embarqué.

Moteur: Un Rolls-Royce Merlin ou Griffon V-12 refroidis par liquide (voir texte).

Dimensions: Envergure normale 11,23 m, tronquée 9,80 m a 9,93 m, allongée 12,24 m; longueur 9,12 m, ensuite avec compresseur a deux étages normalement 9,54 m, avec Griffon 9,96 m, (Seafire 47) 10,46 m; hauteur 3,48 m, avec Griffon normalement 3,89 m.

Poids: A vide (Mk I) 2.182 kg, (IX) 2.545 kg, (XIV) 3.040 kg, (Seafire 47) 3.458 kg; en charge maxi (I) 2.624 kg, (IX) 4.310 kg, (XIV) 4.663 kg, (Sea.47) 5.784 kg.

Performances: Vitesse maxi (I) 580 km/h, (IX) 657 km/h, (XIV) 721 km/h, (Sea.47) 724 km/h; taux de montée initial (I) 770 m/min, (IX) 1.250 mimin, (XIV) 1.396 m/min, (Sea.47) 1.463 m/min; autonomie sur réservoirs lnternes (I) 637 km, (IX) 700 km, (XIV) 740 km, (Sea.47) 652 km.

Armement: voir texte.

Mise en service: Premier vol (prototype) 5 mars 1936, (production Mk I) juillet 1938; derniere livraison (Mk 24) octobre 1947.

Utilisateurs : (Temps de guerre), Atrique du Sud, Australie, Canada, Egypte, Etats-Unis (AAF), France, Grande-Bretagne (RAF, RN), ltalie (CB), Norvége, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Turquie, Union soviétique, Yougoslavie.

Peut étre le plus célebre de toute l'hist0ire des avions de combat, le Spitfire fut étudié par Reginald Mitchell pour répondre a la spécification F.37/34, en utilisant le nouveau moteur Rolls-Royce PV.12, plus tard appelé Merlin. ll fut le premier chasseur a revétement travaillant construit en Grande-Bretagne.

spit-1

 En voici les principales versions:

 I: Premiere version, propulsée par R-R Merlin ll de 1.030 cv, hélice bipale fixe, quatre mitrailleuses Browning de 7,65 mm dans les ailes, commandé a 450 exemplaires en juin 1936. Ensuite vint le Mk IA avec huit mitrailleuses, une verrière bombée, une hélice de Havilland a pas variable, et le Mk IB avec deux canons Hispano de 20 mm et quatre mitrailleuses. Production: 1.566 exemplaires.

ll: Mk I produit a Castle Bromwich avec moteur Merlin Xll de 1.175 cv et hélice Rotol. Production: 750 IIA (huit 7,65 mm) et 170 IIB (deux 20 mm, deux 7,65 mm).

 Ill: Modéle experimentalunique; Mk I renforcé et sensiblement modifié.

IV: Risque de confusion, le premier IVayant un Griffon. Ensuite, une version non armée de reconnaissance photo construite en série. Production : 229 exemplaires. .

 V: Comme les PFt.IV, motorisé par Merlin 45 de 1.440 cv; plusieurs modifications mineures. Principale version de chasse des années 1941-42 en trois modeles: VA huit 7,65 mm; VB deux 20 mm et quatre 7,65 mm; VC aile universelle avec méme armement, plus attaches sous les ailes pour deux bombes de 113 kg. Tous avec une attache de fuselage pour une bombe de 227 kg ou un reservoir auxilaire. Certains appareils modifies a voilures tron quées et/ou avec filtre tropical sous le nez. Production : VA 94; VB 3.923; VC 2.447 exemplaires.

VI: lntercepteur a haute altitude, intérimaire. Merlin 47 de 1.415 cv, cabine pressurisée; deux 20 mm et quatre 7,65 mm. Production : 100 exemplaires.

VII: lntercepteur haute altitude, ailes a bouts allongés, nouveau Merlin 61 de 1.660 cv a compresseur a deux étages (et radiateurs symétriques sous les ailes); roulette de queue escamotable. En fin de production, dérive plus large et pointue. Cabine pressurisée. Production: 140 exemplaires.

X: Reconnaissance photographique, pressurisé. Merlin 77, tout le bord d‘attaque servant de réservoir d‘essence. Production : 16 exemplaires.

spit-2

XI : Comme Xmais sans pressurisation. Merlin 63A de 1.760 cv ou Merlin 70 de 1.655 cv. Equipement standard de l’unité de reconnaissance photographique entre 1943 et 1945. Production: 471 exemplaires.

XII: Basse altitude, pour intercepter les bombardiers Fw 190 en maraude. Griffon III ou IV de 1.735 cv monte sur cellule renforcée de VC ou V//I, ailes tronquées. Production: 100 exemplaires.

XIII: Reconnaissance a basse altitude. Merlin 32 de 1.620 cv, quatre 7,65 mm. Production: 16 exemplaires.

XIV: Premier a recevoir le Griffon 65 a compresseur a deux étages, de2.050 cv. Deux radiateurs symétriques profonds, hélice quintupale, cellule entièrement redessinée avec nouveau fuselage, dérive et gouvernail plus importants, roulette de queue retractable. F.Xl\/, deux 20 mm et quatre

7,65 mm; F.XlVE, deux 20 mm et deux 12,7 mm; FF?.XIVE, même armement, arrière du fuselage abaisse et verrière en goutte d‘eau, ailes tronquées, camera F.24 et réservoirs supplémentaires. Opérationnel en 1944,détruisit plus de 300 bombes volantes V-1. Production : 957 exemplaires.

XVI: Comme le Mk /X, mais avec Packard Merlin 266 de 1.705 cv; LF.IXE avec armement E, ailes tronquées et souvent verriere en goutte d’eau, réservoirs supplémentaires. Production: 1.054 exemplaires.

XVIII: Dernier chasseur du temps de guerre, dérive du X/V: plus de carburant, plus robuste; versions F et FR, certaines avec encore davantage de carburant et des équipements tropicaux. Production : 300 exemplaires.

XIX: Version de reconnaissance photographique finale. Griffon 65 de 2.050 cv sans pressurisation, puis Griffon 66 avec cabine pressurisée et réservoirs d’ailes plus importants. Les deux versions recevaient un vaste réservoir qui leur permettait une autonomie de 2.900 km. Avec lui, dernière sortie d’un Spitfire de la RAF le 1*” avril 1954, en Malaisie. Production : 225 exemplaires.

21: Avion de l‘après-guerre, complètement transformé avec structure et formes nouvelles. Griffon 65 ou 85 de 2.050 cv, quatre 20 mm et 454 kg de bombes. Production: 122 exemplaires.

 22: Verrière en goutte d'eau, circuits électriques en 24V, quelques-uns avec Griffon 65 et hélices contra-rotatives. Production : 278 exemplaires.

24: Queue redessinée. canons a tubes courts, fusées accélératrices pour décollage sur place. Production: 54 exemplaires. Production totale du Spitfire: 20.334 exemplaires.

Seafire IB: Version navale du Spitfire VB, généralement avec Merlin 46 de 1.415 cv. Ailes non repliables, mais crosse d’appontage et crochets pour catapultage. Production en conversion: 166 exemplaires.

spit-3

llC: Atterrisseur renforcé, crochets pour catapultage. Merlin 32 de 1.645 cv et hélice quadripale. Difierentes variantes. Aile universelle. Production : Supermarine, 262; Westland, 110.

Ill : Voilure repliable manuellement en deux parties. Merlin 55M de 1.585 cv. Nornbreuses variantes. Production: Westland, 870; Cunliffe-Owen, 350.

XV: (Plus tard F.15) Griffon VI de 1.850 cv, hélice quadripale, radiateurs symétriques, croisement entre le Seafire III et le Spitfire XII. Production: 390 exemplaires.

XVII: (F. 17) Carburant accru, fuselage arrière abaisse et verriere en goutte d‘eau. Production (arrêtée a la fin des hostilités): 232 exemplaires. 45: Avion entièrement neuf, équivalent du Spitfire 21; Griffon 61 (quintupale) ou 85 (contra-rotative); voilure fixe, quatre canons de 20 mm. Production: 50 exemplaires. 46: Verriere en goutte d’eau, cornme sur le Spitfire 22. Production : 24 exemplaires. 47: Spitfire 24 naval, voilure repliable hydrauliquement, prise d‘air du carburateur directement derrière l'hélice. carburant accru. Combattit en Coree et en Malaisie. Production : 140 exemplaires. Production totale du Seafire: 2.556 exemplaires.

 

 

 

Westland-whirlwind

Whirlwind |, IA

 Constructeur:Westland Aircraft Ltd.

 Type:Chasseur de jour monoplace (ensuite chasseur-bornbardier).

 Moteurs :Deux Rolls-Royce Peregrine I V-12 de 885 cv refroidis par liquide.

 Dimensions:Envergure 13,72 m; longueur 9,98 m; hauteur 3,53 m.

 Poids:A vide (I) 3.699 kg, (IA) 3.770 kg; en charge maxi 4.658 kg, (IA) 5.166 kg.

 Periormances:Vitesse maxi 580 km/h, (avec bombes) 435 km/h; taux de montée initial 915 mf/min; plafond 9.144 m; autonomie environ 1.290 km.

 Armement:Standard, quatre canons Hispano Mk I de 20 mm dans le nez avec 60 obus chacun; /A en plus, rateliers sous ies ailes pour 454 kg de bombes.

 Mise en service:Premier vol 11 octobre 1938; en service juin 1940; fin de production décembre 1941.

 Utilisateurs :Grande-Bretagne (RAF).

                                                                                 westland-whirlwind

Au début de la guerre, ia RAF manquait de bimoteurs a hautes performances pour |‘escorte a longues distances et la chasse de nuit. Le Whirlwind se révéla être un avion bien adapté à ces missions. C’était une belle et agréable machine dont Ia minceur cachait une énergie sans précédent. Son développement fut ralenti par des problèmes de moteur (Ie Peregrine étant un développement malheureux du moteur Kestrel parfaitement fiable et, malgré ses volets Fowler, Ia vitesse d’atterrissage de 128 km/h lui interdisait i ‘utilisation des terrains courts en herbe. Deux squadrons seulement Futilisaient (le 263*et le 137e) et il se rnontra très prometteur au combat. En aout 1941, Ie 2638 Squadron escorta des Blenheim jusqu’é1 Cologne en plein jour. Seuls cent douze appareils furent construits et le <( Whirlibomber » termina sa carriere par des missions de bombardement et des raids offensifs << rhubarbe » au-dessus de ia France.

 

5 votes. Moyenne 2.40 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 03/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site