Curtiss SBC Helldiver

Curtiss SBC Helldiver

sbc-4-helldiver-1813-1.jpg

 Historique   

Souhaitant disposer d’un nouveau  chasseur biplace, l’US Navy commanda à Curtiss, en 1932, un prototype portant la dénomination de  XF12C-1. Le Curtiss Model 73, qui  vola pour la première fois en 1933,  était un monoplan biplace à aile parasol et à train escamotable équipé d’un  moteur Wright R-1510-92 Whirlwind  14 de 625 ch (466 kW). Lorsque, à la fin de l’année, les responsables décidèrent d’utiliser cet appareil pour des  patrouilles maritimes, sa désignation  d’origine fut transformée en XS4C-1.  L’US Navy ayant encore changé  d’idée en janvier 1934, l’appareil devint un patrouilleur-bombardier et  reçut un moteur Wright R-1820 Cyclone. Il subit alors des essais intensifs qui montrèrent, au cours d’un vol  en piqué effectué en septembre 1934,  un défaut dans la structure de l’aile.  Le SXBC-1, comme il avait été rebaptisé <entre-temps, fut sévèrement endommagé.
L‘aile parasol ayant démontré ses  limites pour le bombardement en  piqué, un nouveau prototype fut  commandé sous la dénomination de  XSBC-2 (Model 77), qui présentait  une configuration biplane et disposait  d’un Wright R-1510-2 Whirlwind 14  de 700 ch (522 kW). Lorsque, en  mars 1936, ce moteur fut remplacé  par un Pratt & Whitney R-1535-82  Twin Wasp Junior de 700 ch  (522 kW), l’avion devint XSBC-3. Le  modèle de série SBC-3 (Model 77A),  dont l’US Navy acheta quatre-vingt-  trois exemplaires le 29 aout 1936,  était presque identique, les premiers  exemplaires étant pris en compte le  17 juillet 1937 par le Squadron VS-5  de l’US Navy. Un SBC-3 de la dernière tranche servit de prototype a une version améliorée, le XSBC-4  (Model 77B), dotée d’un moteur  Wright R-1820-22 plus puissant.  Apres la conclusion d’un premier  marché, le 5 janvier 1938, le premier  des cent soixante-quatorze SBC-4 de  série destinés a l’US Navy fut livré en  mars 1939. En 1940, en raison de la  tournure dramatique des événements en Europe, l’US Navy céda cinquante  de ses SBC-4 à la France ; ceux-ci arrivèrent trop tard et furent stockés a  la Martinique. Cinq furent récupérés  par la RAF et expédiés a Little Rissington pour l’instruction au sol, en  tant que Curtiss Cleveland. Les cinquante machines manquant a l’US  Navy furent remplacées par un nombre équivalent prélevé sur les quatre-vingt-dix avions en cours de construction pour la France. Portant également la dénomination de SBC-4, ces  avions se caractérisaient par leurs réservoirs auto-obturants;  Au moment ou les Etats-Unis entrèrent en guerre, ils étaient toujours en service au sein des squadrons VB-8  et VS-8, A bord du Hornet et au sein  du Squadron VMO-151 de l‘USMC.       

 

Curtiss SBC Helldiver
Constructeur Curtiss-Wright Corporation
Rôle Bombardier
Premier vol 9 décembre 1935
Mise en service 1938
Date de retrait 1943
Nombre construits 257
Équipage
1 pilote / 1 mitrailleur
Motorisation
Moteur Wright R-1820-34 Cyclone
Nombre 1
Type 9 cylindres en étoile refroidi par air
Puissance unitaire 950 ch
Dimensions
Envergure 10,36 m
Longueur 8,63 m
Hauteur 3,83 m
Surface alaire 29,5 m2
Masses
À vide 2 196 kg
Maximale 3 462 kg
Performances
Vitesse maximale 381 km/h
Plafond utile : 4 635 m
maximum : 8 320 m
Rayon d'action 950 km
Rapport poids/puissance 3,64 kg/ch
Armement
Interne 2 Mitrailleuse Browning 1919 de calibre .30 (7,62 mm) (tirant vers l'avant et vers l'arrière)
Externe 454 kg de bombes

Last Curitss Helldiver at Mid Atlantic Airshow

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site