Heinkel He 100

Heinkel He 100

heinkel-he-100-fighter-03.png

 Historique

 Bien que les responsables des services  techniques de la Luftwaffe aient préféré le Messerschmitt Bf 109 - qui  devint ainsi l'appareil standard des formations de chasse - au Heinkel  He 112, Heinrich Hertle et Siegfried  Günter se lancèrent dans la réalisation d'un nouveau chasseur dont la  vitesse maximale devait atteindre environ 700 km/h. Cet avion devant  être facile à assembler, les ingénieurs  réduisirent le nombre de pièces et de  sous-ensembles qui le composaient au  minimum, tout en s'attelant à y intégrer le moins possible d'éléments  courbes. Le prototype Heinkel He 100a effectua son vol initial le 22 janvier 1938 propulsé par un moteur  Daimler-Benz qui présentait la parti-  cularité d'être refroidi par un système  à évaporation sous pression. Une  deuxième machine expérimentale  dotée d'un DB 601M s`adjugea, le  8 juin 1938, pilotée par Ernst Udet, un record de vitesse en circuit fermé  de 100 km. L'appareil fut baptisé officiellement, He 112U en vue d'asseoir  la réputation du He 112B, lequel  avait fait l’objet de ventes au Japon  et en Espagne. Quant au troisième  prototype, construit de manière spécifique pour battre le record mondial  de vitesse absolue, il disposait d'un  habitacle mieux profilé et d'un moteur DB 601 suralimenté. S'étant  écrasé au sol en septembre 1938, l'appareil fut remplacé par le huitième  prototype qui, entre les mains de  Hans Dieterle, atteignit, à Oranienburg, le 30 mars 1939, la vitesse de  746,610 km/h. Les quatrième et cinquième avions furent désignés He  100B, les sixième, septième et neuvième prototypes étant baptisés  He 100C. 
Les problèmes d’instabilité révélés  par les essais d`évaluation menés  à Rechlin aboutirent à la mise au  point du He 100D, qui possédait un  empennage agrandi et un radiateur  ventral semi-escamotable, l’armement  comprenant un canon MG FF dans le  nez et deux mitrailleuses MG 17 de  7,92 mm dans la voilure. Une quinzaine d'exemplaires de cette version  furent assemblés, y compris trois He  100D-0 de présérie et une douzaine de  He 100D-1 qui furent employés pour la défense des usines de Rostock-Marienehe. Comme le DB 601 avait  été réservé en priorité au Messerschmitt Bf 109, le He 100 ne fut pas  adopté par la Luftwaffe, la firme allemande recevant cependant l’autorisa-  tion de permettre sa construction  sous licence à l’étranger. Après une  visite menée en octobre 1939 par des  commissions japonaise et soviétique à  Marienehe, trois He 100D furent  vendus au Japon, six des prototypes étant expédiés en Union soviétique.  Les projets de production établis par  les Nippons ne devaient jamais se  concrétiser.       

 

Heinkel He 100
Constructeur Ernst Heinkel AG
Rôle Avion de chasse
Mise en service 1938
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Daimler Benz DB 601
Nombre 1
Type V 12 inversé à refroidissement par air
Puissance unitaire 1 175 ch
Dimensions
Envergure 9,41 m
Longueur 8,20 m
Hauteur 3,60 m
Masses
À vide 1 810 kg
Avec armement 2 500 kg
Performances
Vitesse maximale 670 km/h
Plafond 11 000 m
Rayon d'action 900 km
Rapport poids/puissance 2,13 kg/ch
Armement
Interne 2 mitrailleuses et 1 canon de 20 mm

Heinkel He-100

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×