Focke-Wulf Ta 152

Focke-Wulf Ta 152

focke-wulf-ta-152

  Historique

 Les modifications que Tank avait  apportées au Fw 190D en vue de lui  permettre d'afficher de meilleures  performances à haute altitude  conduisirent le bureau d'études de la  firme allemande à réaliser de nouveaux appareils, auxquels il fut attribué les dénominations de Ta 152 et  Ta 153. Propulsé par un moteur  Daimler-Benz DB 603, ce dernier, qui  mettait en oeuvre une voilure à l'en-  vergure accrue de même qu'un fuselage dont la structure avait été transformée, ne dépassa pas le stade du  prototype.
  De son côté, le Ta 152, tel qu'il fut  conçu, présentait d`assez étroites  ressemblances avec le FW 190D, la seule  différence importante résidant dans  les dispositifs de commande des  volets et du train d'atterrissage, hydrauliques sur le premier et électriques sur le second. Quand il fit son  apparition, au cours de l'automne de  1944, le prototype de cette machine  volante était propulsé par un Junkers  Jumo 213E et il disposait d'une aile à  la corde et à l'envergure sensiblement  agrandies. S'étant écrasé au sol  le  8 octobre de la même année, cet appareil fut remplacé par le Ta 152H qui,  lui aussi, disposait d`un Jumo.
 Le premier des vingt Ta 152H-0 de  présérie, construit dans l'usine de  Cottbus, prit l`air en octobre 1944.Puis, l`avion entra en service au sein du JG 301, une unité chargée de la protection des bases sur lesquelles stationnaient les Me 262.    
 Versions 
Ta 152C : équipé du moteur  Daimler-Benz DB 603LA de 2 100 ch  (1566 kW), le prototype du Ta 152C  quitta le sol le 19 novembre 1944 ;  l’appareil disposait d'un empennage  agrandi et d'un arrière de fuselage  allongé en vue de compenser le  prolongement du nez consécutif aux  dimensions du nouveau propulseur ;  quant à l’envergure, elle atteignait à  présent 11 m ; l’ armement du Ta  152C-1 et du Ta 152C-2 consistait en  1 canon MK 108 de 30 mm tirant à  travers le moyeu de l'hélice et en  4 canons MG 151/20 de 20 mm; sur le  Ta 152C-3, le MK 108 avait cédé la  place au MK 103 
Ta 152E : version de reconnaissance  du Ta 152C équipée de l'aile standard  du Ta 152E-1 ; quant au Ta 152E-2, il  s'agissait d'un appareil de haute  altitude doté du moteur Jumo 213
Ta 152H : chasseur de haute altitude  doté d'une cabine pressurisée et  disposant d'une aile de grande  envergure ( 14,50 m) ; le Ta l52H-0 de  présérie fut réalisé à partir d`une  cellule modifiée de FW 190A-1  pourvue du moteur Jumo 213E à  injection d'eau et de méthanol  (dispositif de surpuissance MW-50) :  les premiers exemplaires de série du  Ta l52H-1 quittèrent les chaînes de  montage de Cottbus au cours du mois  de novembre 1944 avec 1 canon MK  108 de 30 mm tirant à travers le  moyeu de l’hélice de même que  2 canons MG 15H20 de 20 mm  montés dans l’emplanture des ailes       

 

Focke-Wulf Ta 152
Constructeur Focke-Wulf
Rôle Avion de chasse
Nombre construits 150
Équipage
1
Motorisation
Moteur Junkers Jumo 213E-1 (en)
Nombre 1
Type V12 refroidi par liquide
Puissance unitaire 1 750 ch (2 050 ch avec injection MW50)
Dimensions
Envergure 14,82 m
Longueur 10,82 m
Hauteur 3,36 m
Surface alaire 23,50 m2
Masses
À vide 3 920 kg
Maximale 5 215 kg
Performances
Vitesse maximale à 9 500 m (sans MW50) : 730 km/h
à 12 500 m en utilisant le surpresseur GM-1 : 759 km/h
Plafond 14 800 m
Vitesse ascensionnelle 1050 m/min
Rayon d'action 1 200 km
Armement
Interne 1 canon de 30 mm MK 108 tirant depuis le moyeu de l'hélice, 60-90 coups.
2 canons de 20 mm MG 151/20 situés dans l'emplanture de chaque aile, 150-175 coups chacun

Luftwaffe Ta 152 High Altitude Interceptor (Designer Kurt Tank)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site