Focke-Wulf Fw 190

Focke-Wulf Fw 190

focke-wulf-fw-190-g-fighter

    Historique

 Considéré par de nombreux pilotes  comme un appareil supérieur au Messerschmitt Bf 109, l`autre cheville ouvrière de l'aviation de chasse allemande pendant la Seconde Guerre  mondiale, le Focke-Wulf FW 190 fut  développé dans le cadre d'un contrat  signé par la grande firme d'outre-Rhîn avec le Reichsluftfahrtministerium au cours de l'automne de 1937.  Kurt Tank répondit alors aux
spécifications officielles en élaborant deux  projets : le premier bâti autour du  Daimler-Benz DB 601 refroidi par liquide, la second mettant en oeuvre le  nouveau moteur BMW 139 en étoile à  refroidissement par air.
 Les autorités se prononcèrent pour  cette dernière formule, le bureau  d'études de Focke-Wulf, placé sous la  responsabilité de R. Blaser commençant la mise au point, à partir de l'été  de 1938, d'un monoplan à aile basse  cantilever et à revêtement travaillant, auquel il fut attribué la dénomination de Fw 190V-1. Quittant les  chaînes d'assemblage en mai 1939,  cet avion effectue son vol initial le  1er juin 1939, à Brême, entre les mains  du Flugkapitän Hans Sander. Dotée  de deux MG 131 de 13 mm et de deux  MG 17 de 7,92 mm, une deuxième machine, désignée Fw l90V-2, quitta le  sol à son tour en octobre 1939. Les  deux prototypes étaient équipés d'une  imposante casserole d`hélice destinée  à réduire la traînée qui, au bout du  compte, fut à l`origine de tels problèmes de surchauffe que les techniciens  durent adopter un capot moteur  NACA. Mais, avant même le premier  vol du Fw 190V-1, le HLM avait pris  la décision de remplacer le BMW 139  par le DB 801, plus long et plus lourd,  obligeant le bureau d'études de  Focke-Wulf à procéder à certaines  modifications de la cellule. C'est ainsi  que le fuselage dut être renforcé,  tandis que le poste de pilotage était  déplacé vers l'arrière, une disposition  qui résolvait les problèmes de centrage auxquels les ingénieurs avaient du faire face auparavant. Ainsi, éloigné du moteur, le pilote bénéficiait  d'un plus grand confort et n'était plus  soumis aux effets néfastes de surchauffe ni n'était gêné par la fumée  qui, sur les premiers appareils, envahissait son habitacle. Les troisième et  quatrième prototypes étant abandonnés, le cinquième fut achevé au début  de l'année 1940 avec le propulseur  prévu. Equipé, quelques mois plus tard, d'une voilure à l'envergure supérieure d'environ 1 m par rapport à  celle des deux premiers avions expérimentaux, l'appareil reçut la désignation de Fw 190V-5g et se révéla beaucoup plus manœuvrable que la version aux ailes moins longues à laquelle avait été attribuée la dénomination de FW 190V-5k.
   Bien que les sept premiers exemplaires du lot de présérie Fw l9OA-0  fussent dotés de la voilure courte,  tous les autres bénéficièrent de celle  du Fw 190V-5g, des machines étant livrées à l'Erprobungskommando de  Rechlin dès le mois de février 1941, en  vue d'y subir diverses évaluations. En mars, le Jagdgeschwader 26 prenait  en compte le nouveau Chasseur, la  première unité opérationnelle sur Fw  190 étant le 6./JG 26, basé au Bourget, en août 1941. Dès le début,  l'avion allemand se révéla supérieur  au Spitfire, 20 000 exemplaires du Fw  190 étant réalisés. Une soixantaine de  Fw 19OA-8 furent également construits sous la dénomination de  NC.900, par la SNCAC en 1945.   

  Versions 

Fw 190A-1 : une centaine  d'exemplaires commandés avec le  moteur BMW 801C-1 en étoile de  1660 ch(1238 kW)
Fw 190A-2 : réalisée après le  montage sur un prototype de  2 canons MG FF de 20 mm dans la  voilure et de 2 mitrailleuses MG 17  au-dessus du capot moteur, cette  version était propulsée par un BMW  801C-2 amélioré
 FW 190A-3 : sur cette version, les  canons MG FF avaient été remplacés  par des MG 151, à la cadence de tir  plus élevée ; entré en service au cours  de l'automne de 1941, le Fw190A-3  était propulsé par le BMW 801 Dg de  1 800 ch (1 342 kW) ; les principales  sous-versions furent le FW 190A-3/U1  et le Fw 190A-3/U3 d'appui  rapproché, de même que  le FW 190A-3/U4 de reconnaissance
 Fw 19OA-4 : entrée en service au  cours de l'été de 1942, cette version, qui mettait en oeuvre une radio FuG  16Z, était propulsée par le moteur  BMW 801D-2, lequel pouvait être  doté d'un système d'injection d'eau et  de méthanol MW-50 offrant au pilote  la possibilité d'obtenir une puissance  de 2100 ch (1 566 kW) ; quant au  Fw 190A-4/Trop., il s'agissait d`une  sous-version dotée de filtres à sable et  à poussière qui fut. engagée sur le  théâtre méditerranéen avec un  râtelier ventral capable de  transporter une bombe de 250 kg;  pourvu de 2 lance-grenades WGr.21  de 210 mm, le Fw190A-4/R6 ne  comportait pas de dispositif MW-50,  le Fw190A-MU8 mettant en oeuvre  de son côté un armement fixe réduit à  2 MG 151,1 réservoir largable de  300 l sous chaque aile et 1 bombe de  500 kg sous le fuselage 
FW 190A-5 : mise en service au  début de l'année 1943, cette version, qui disposait d`un nouveau  bâti-moteur,fut utilisée dans de  nombreuses tâches ; les principales  sous-versions furent :  le Fw l90A-5/U2, qui mettait en  oeuvre des cache-flammes  d`échappement (en vue d`effectuer  des sorties nocturnes), 2 MG 15H20,  un râtelier ETC-501 sous le fuselage  et 2 réservoirs largables de 300 l ;  le FW 190A-5/U3, qui pouvait  emporter une bombe de 500 kg sous le  fuselage et 2 projectiles de 115 kg  sous les ailes ;  le Fw 19OA-5/U4, qui disposait de  2 caméras Hb 12 en vue d'effectuer des missions de reconnaissance, les  sous-versions de chasse  bombardement incluant le  Fw190A-5/U6 et le Fw190A-5/U8 à  long rayon d'action ; quant à l'avion  d`appui rapproché Fw 190A-5/U11, il  était équipé de 2 canons MK 103 de  30 mm, le Fw 190A-5/ U12 possédant,  quant à lui, un armement fixe  comprenant 2 MG l51/20 et de 2 MG  17 plus 2 nacelles WB-151A, dotées  chacune de 2 MG 151/20. Focke-Wulf  réalisa également des appareils  capables de mettre en œuvre des  torpilles LT-F5b et LY-950 sous la  dénomination de Fw 190A-5/U14 et  Fw 190A-5/U15 ; quant au  FW 190A-5/U16, il comportait  1 canon MK 108 de 30 mm dans  chaque section extérieure de voilure
 FW l90A-6 : apparue en juin 1943 et  dérivée du Fw 190A-5/U1O  expérimental, cette version possédait  une aile allégée qui pouvait recevoir  4 canons MG 151/20 de 20 mm ; le  Fw 19OA-6/R6 disposait de 6 canons  MG 151/20 ; et le Fw190A-6/R2, de  1 MK 108 de 30 mm dans chaque  section extérieure de voilure ; quant  au Fw 190A-6/R3, il comportait  2 MK103 sous les ailes,  le Fw 190A-6/R6 transportant  2 WGr.21
 FW 190A-7 : entrée en production en  décembre 1943, cette version était  identique au Fw 190A-8, mais  disposait de mitrailleuses de capot  MG 131 de 13 mm au lieu de MG 17  de 7.92 mm
 FW l90A-8 : sur le modèle de base de  cette version, la capacité interne en  carburant avait été augmentée de  115 I, les variantes suivantes étant  identiques à celles qui résultaient du  Fw 190A-6 ; le FW 190A-8/R7 mettait  en œuvre un habitacle blindé, tandis  que le FW 190A-8/R11, un appareil de chasse tout temps, avait un poste de  pilotage chauffé et un équipement de  radionavigation FKS-12 ; volant pour  la première fois le 23 janvier 1944, le  FW l90A-8/U1 se présentait comme  une machine d'entraînement biplace,  le FW 190A-8/U3 étant un des  éléments qui composait le Mistel  FW 190/Ta 154
 FW 190B : faisant partie d'un  programme qui tendait à améliorer  les capacités à haute altitude du FW  190, 3 FW 19OA-1 subirent diverses  modifications, donnant naissance au  Fw190V-13 doté d'une voilure  agrandie, d'un habitacle pressurisé et  du moteur BMW 801D-2 mettent en  oeuvre un dispositif de surpuissance  GM-1 ; les 2 autres machines,  le FW 190V-16 et le FW 19OV-18,  possédaient les ailes normales de  l`avion et étaient armées de 2 MG 17  et de 2 MG 151/20; le moteur en  étoile des versions précédentes avait  été remplacé par le Daimler-Benz  DB 603 à capotage annulaire ;  le développement de ce projet se  poursuivit avec le FW 190C
 FW 190C : quelques machines  produites avec le Daimler-Benz  DB 603 équipé du turbocompresseur  TK 11 ou Hirth 2281 installé dans  un important carénage ventral ; le  développement de cette version fut  abandonné en faveur du FW 190D
 FW 190D-9 : à la fin de l`année 1943,  plusieurs FW 190A-7 furent modifiés  en vue de recevoir le moteur Junkers  Jumo 213A, donnant naissance à une  série de prototypes baptisés  Fw 190D-0 ; la mise en œuvre de ce  propulseur nécessita l'allongement de  l'arrière du fuselage de 50 cm, afin de  compenser l’allongement de 60 cm du  nez ; la dérive fut elle aussi agrandie  pour les mêmes raisons ; le FW 190D-9  était équipé de 2 canons MG 151/20  montés dans la voilure, de 2 MG 131  de capot moteur et d`un dispositif de  surpuissance à injection de méthanol  et d'eau MW-50
 FW 190D-10: 2 cellules de  FW 190D-9 furent modifiées en vue de  recevoir le moteur Jumo 213C et 1 canon MK 108 de 30 mm, tirant à  travers le moyeu de l`hélice, donnant ainsi naissance au FW 190D-10
 Fw 190D-11 : dénomination  attribuée à 7 prototypes dotés du  moteur Junkers Jumo 213F, de  2 canons MG 151/20 dans  l'emplanture des ailes de même que  de 2 MK 108 dans les sections        extérieures de voilure

Fw 190D-12 : version d`attaque au sol équipée de 1 MK 108 tirant à travers le moyeu de l'hélice et de 2 MG 151/20 dans les ailes ; le moteur disposait d'un blindage supplémentaire

Fw 190D-13 : version identique au D-12, mais armée de 1 MG 15/20

FW 190E : projet d'une version de reconnaissance dont le développement fut abandonné

FW 190F-1 : développée avant le Fw 190D, cette version se présentait comme un appareil d'attaque au sol dont la mise en service débuta en 1943 ; fondé sur le FW l90A-4. Le PRV 190F-1 était pourvu de blindages supplémentaires pour le moteur et l'habitacle, de même que de 1 râtelier ETC-501 sous le fuselage (les canons de 20 mm des sections extérieures de voilure avaient été démontés)

FW 190F-2 : fondé sur le FW l90A-5, cet appareil disposait d`une verrière à vision totale

FW l90F-3 : développée à partir de la Cellule du Fw 190A-6, cette Version pouvait transporter 1 réservoir largable de 300 l ou 1 bombe de 250 kg sous le fuselage : le FW 190F-3/R1 et le FW 190F-3/R3 disposaient de 4 râteliers ETC-50 sous la voilure ou bien de 2 canons MK 103 de 30 mm

FW 190F-8 : extrapolée du FW 19OA-8, cette version disposait de 2 MG 131 de 13 mm de capot moteur et de 4 râteliers ETC-50: le Fw 190F-8/U2 et le Fw l90F-8/U3 étaient équipés de 1 torpille BT-700 de 700 kg ou BT-1400 de 1 400 kg

FW 190F-9 : version identique au FW 190F-8, mais propulsée par le BMW 801 TS et entrée en service au milieu de l’année 1944

FW l90G-1 : chasseur bombardier dérivé du FW l90A-5 et capable de transporter 1 bombe de 1 800 kg grâce à un train d'atterrissage renforcé ; l`armement de voilure  réduisait à 2 canons MG 151/20

FW 190G-2 : identique au Fw 190G-1, mais équipé de râteliers pour réservoirs largables

FW l90G-3 : version mise en service à la fin de l`été de 1943 avec des râteliers Focke-Wulf

FW l90G-8 : version bénéficiant de certaines des modifications apportée au Fw 190A-8 et propulsée par le BMW 801D-2 de 1 800 ch (1 342 kW)

 

Focke-Wulf Fw 190
Constructeur Focke-Wulf
Rôle Avion de chasse
Premier vol 1er juin 1939
Nombre construits env. 20000
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur BMW 801D-2
Nombre 1
Type Moteur en étoile
Puissance unitaire 1 730 ch (2 000 ch avec booster)
Dimensions
Envergure 10,51 m
Longueur 9,00 m
Hauteur 3,95 m
Surface alaire 18,30 m2
Masses
À vide 3 470 kg
Maximale 4 900 kg
Performances
Vitesse maximale 690 km/h (Mach 0,60)
Plafond 10 300 m
Vitesse ascensionnelle 950 m/min
Rayon d'action 850 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm
4 canons MG 151/20 de 20 mm
Externe Roquettes anti-aérienne WGr.21
Bombes de 250 ou 500 kg
Roquettes anti-aérienne R4M

2e Guerre Mondiale - Le Chasseur Allemand - Focke-Wulf Fw 190.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 01/11/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×