McDonnell Douglas F-15 Eagle

McDonnell Douglas F-15 Eagle

Historique 

Au terme de trois années d'études  concernant la mise au point d'un  avion de supériorité aérienne avancée,  études financées par l'US Air Force  de même que par les fonds de certaines firmes, McDonnell Douglas fut  chargée de la construction de vingt  McDonnell Douglas F-15 à des fins  d'évaluation. Parmi ces machines figuraient dix-huit monoplaces F-15A  et deux biplaces d'entraînement TF-  15A, rebaptisée F-15B par la suite. Le  premier F-15A effectua son vol initial  le 27 juillet 1972, le TF-15A prenant  l`air à son tour le 7 juillet de l'année  suivante. Selon les accords conclus  avec l'US Air Force, la firme américaine doit produire, pour le début des  années quatre-vingt-dix, 1 488 exemplaires de l'Eagle, 779 appareils ayant  été pris en compte à la date du  1er janvier 1983. Au milieu de l'année 1979, les versions monoplace  F-15C et biplace F-15D ont pris la  place des F-15A et F-15B sur les chaînes d`assemblage. Disposant d'une capacité en carburant interne accrue et  d'une avionique rénovée, ces avions  emportent des conteneurs tactiques  FAST (Fuel and Sensor Tactical) accrochés de chaque côté du fuselage  sur les entrées d`air des réacteurs.  Outre du carburant, ces conteneurs  peuvent emporter des dispositifs électroniques, des capteurs et des caméras de reconnaissance. 
Quarante Eagle ont été livrés à la  force aérienne israélienne dans le  cadre du programme Peace Fox,  l’Arabie Saoudite devant recevoir de  son côté une soixantaine de ces avions  (quarante-cinq F-15C et quinze  F-15D). Quant à la Force aérienne  d'autodéfense japonaise, elle a dressé  des plans qui prévoient l'acquisition  de quatre-vingt-huit monoplaces F-  15J et de douze biplaces F-15DJ (quatre-vingt-six de ces avions doivent  être assemblés sous licence par la société Mitsubishi). 
L'efficacité de ce formidable avion  de combat a été pleinement confirmée  par le fait que l'US Air Force envisage l'achat de près de mille cinq  cents unités. Affichant une vitesse  maximale supérieure à Mach 2, le  F-15 atteint une vitesse ascensionnelle peu commune, caractéristique  essentielle pour les missions d'interception. En outre, son avionique  constitue un atout précieux pour  d'autres tâches, comme les patrouilles. Ainsi, le système d-affichage tête haute (HUD, Head Up Display) permet au pilote de se concentrer sur le  monde extérieur, les données nécessaires à sa mission étant indiquées sur  un dispositif de visualisation situé au  niveau du pare-brise. Il peut, de cette  façon, intercepter et détruire un  avion ennemi sans le quitter des yeux.       

Dérivé

 

Enhanced Eagle : dénomination attribuée par la firme américaine à une version biplace tout temps du F-15 disposant de capacités d'attaque au sol ; à l'issue d’un programme d'essais en vol réussi, 3 de ces machines ont été livrées à l`US Air Force au début de 1983

 

McDonnell Douglas F-15 Eagle
Constructeur McDonnell Douglas
Rôle Avion de chasse
Premier vol 27 juillet 1972
Mise en service 9 janvier 1976
Date de retrait Toujours en service
Nombre construits 1300
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney F100
Nombre 2
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 129 kN avec postcombustion
Dimensions
Envergure 13,05 m
Longueur 19,43 m
Hauteur 5,63 m
Surface alaire 56,5 m2
Masses
À vide 12 700 kg
Avec armement 20 185 kg
Maximale 30 845 kg
Performances
Vitesse maximale 2 660 km/h (Mach 2,6)
Plafond 20 000 m
Vitesse ascensionnelle 15 240 m/min
Rayon d'action 1 950 km
Charge alaire 358 kg/m2
Armement
Interne 1 canon de 20mm M61A-1 (940 obus)
Externe 6 missiles AIM-7 Sparrow (puis AIM-120 AMRAAM) et 4 AIM-9 Sidewinder
Avionique
Liaison 16

McDonnell Douglas F-15 Eagle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×