Lockheed SR-71 Blackbird

Lockheed SR-71 Blackbird

Historique 

Le 29 février 1964, le président Johnson révéla à l`opinion que l`US Air  Force possédait un nouvel avion de  reconnaissance à haute altitude, appareil qu'il présenta sous l'appellation de A-11. Il ajouta que l'appareil  avait dépassé une vitesse de  3 220 km/h et était parvenu à une altitude de 21 335 m. Un peu plus de  vingt ans après, les détails concernant  cette machine sont encore très rares,  bien que les spécialistes pensent qu'il  provient sans doute du Lockheed YF- 12A et du YF-12C, des intercepteurs  testés par l'US Air Force. En dépit  des performances hors du commun  que ces avions, construits respectivement à trois et à un exemplaires, affichaient, aucune commande de série  ne fut passée par les autorités officielles. Néanmoins, la destruction du  Lockheed U-2 piloté par Garry  Powers lors d'une mission de reconnaissance au-dessus du territoire soviétique persuada l'US Air Force qu`il  était temps de s'équiper d'un appareil  capable de voler plus haut et plus  vite. Le A-11 et le YF-12A constituèrent la base du Lockheed SR-71A  Blackbird, lequel est aujourd'hui utilisé par le Strategic Air Command.  Conçu par une équipe placée sous la  responsabilité de C.L. Johnson, cet  imposant biplace fait appel à une  construction en titanium qui permet  à la structure de la cellule de conserver toute son intégrité, sr-71-cockpit.jpgnotamment  face aux phénomènes d`échauffement  cinétique (à Mach 3, par exemple, la  chaleur peut atteindre 3 000 “C).  Comme la traînée à grande vitesse est  accrue de manière considérable, les  techniciens ont réalisé un fuselage  d'une grande finesse et une voilure  d`une configuration tout à fait remarquable. Le cœur du système de propulsion très complexe de cet appareil  est constitué de deux turboréacteurs  Pratt & Whitney J58 qui fournissent  la poussée nécessaire aux basses vitesses. Cependant, à Mach 3, ces engins  ne produisent que 18 % de la poussée,  le reste provenant de l'effet de succion aux entrées d’air (54 %) et de  tuyères spéciales montées à l`extrémité de chacune des nacelles (28 %).  Comme la consommation de carburant est, de ce fait, très importante,  l'avion possède un dispositif de ravitaillement en vol.  
Le SR-71A est entré en service en  1966, deux versions d'entraînement,  baptisées SR-71B et SR-71C, étant  réalisées. Les performances du SR-71  sont peu connues, mais il apparaît  qu'il détient un certain nombre de records mondiaux: vitesse absolue en  vol horizontal, altitude.       

Lockheed SR-71 Blackbird
Constructeur Lockheed Corporation
Rôle Avion de reconnaissance ou de surveillance
Statut Retiré du service
Premier vol 22 décembre 1964
Mise en service 1968
Date de retrait 1998
Nombre construits 32
Équipage
2
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J58 (JT11D-20A)
Nombre 2
Type Turbo-statoréacteurs avec post-combustion
Poussée unitaire 144 kN
Dimensions
Envergure 16,94 m
Longueur 32,74 m
Hauteur 5,64 m
Surface alaire 166,7 m2
Masses
À vide 26 762 kg
Carburant 36 000 kg
Maximale 66 000 kg
Performances
Vitesse maximale + de 3 530 km/h (Mach + de 3,2)
Plafond 26 000 m

Lockheed SR-71 Blackbird Must See Clips

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 15/04/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×