Hawker Hunter

Hawker Hunter

Hawker

Historique 

Conçu dans la tradition des chasseurs  mis au point par Sydney Camm, le  Hawker Hunter fut sans aucun doute  l'appareil militaire britannique le  plus réussi de l'après-guerre. Construit à raison de 1 972 exemplaires au  Royaume-Uni, cet avion fut également réalisé sous licence en Belgique  et aux Pays-Bas, et ce, à raison de  445 unités. Apprécié de tous les pilotes qui opérèrent à son bord, le Hun-  ter, qui a été acquis par dix-neuf  forces aériennes de par le monde, sert  encore dans douze d`entre elles. Si bien que trente ans après le vol initial  du prototype environ 25 % des machines assemblées continuent a voler. 
La plupart des différentes versions  à la fabrication desquelles cet appareil a donné lieu ont été pourvues du  turboréacteur Rolls-Royce Avon, les  Hunter Mk 2 et Mk 5 disposant cependant d'un Armstrong Siddeley  Sapphire. Baptisé P.1067, le prototype du Hunter prit l’air le 20 juillet 1951, suivi, un mois après, par le  prototype du F Mk 1, l’exemplaire  tête de série prenant 1'air à son tour  le 16 mai 1953. L'avion commença à  être réceptionné par la Royal Air  Force à partir de juillet 1954, le prototype d`une version biplace d'entraînement - le P.1101 - quittant le sol  moins d`un an plus tard, tandis que le  Hunter T Mk 7 faisait son apparition  en 1958. Les livraisons des différentes  variantes mises au point se poursuivirent jusqu'en 1966, le Hunter étant  l’objet parallèlement de constantes  améliorations. Tous les modèles construits peuvent atteindre la vitesse du  son en piqué, leur armement, leur capacité en carburant et leur puissance  ayant été constamment augmentés.  Appareil le plus élaboré de cette lignée, le Hunter FGA Mk 9 a bénéficié  de toute l'expérience accumulée avec  les versions précédentes, sa propulsion étant assurée par un Rolls-Royce  Avon Mk 207. Grâce aux opérations  de renforcement de sa structure, cet  avion peut emporter une charge offensive plus importante sur ses points  d’accrochage sous voilure, ce qui ac-  croît ses capacités dans les missions  d`attaque au sol.      

 

Versions

Hunter F Mk 2 : dérivé du F Mk 1, cet appareil est doté du turboréacteur Armstrong Siddeley Sapphire Mk 101

Hunter Mk 3 : dénomination attribuée au prototype P.1067 équipé du turboréacteur à postcombustion RA.7R avec lequel cet appareil battit un record mondial de vitesse (1 171'km/h) le 7 septembre 1971

Hunter F Mk 4 : version équipée du réacteur Avon Mk 115/121 et disposant d'une capacité en carburant plus importante ; les variantes ultérieures furent équipées de 4 pylônes sous voilure tout en ayant la possibilité d'emporter des roquettes

Hunter F Mk 5 : version pratiquement identique au Mk 4, mais disposant du Sapphire Mk 101

Hunter F Mk 6 : version pourvue du réacteur Avon Mk 203/207 et d`une capacité en carburant de

1 775 l ; les derniers exemplaires de série bénéficièrent de l'armement du Mk 4, la plupart étant pourvus du décrochement du bord d’attaque de voilure

Hunter T Mk 8 : version d'entraînement destinée à la Royal Navy et pourvue de crosse d'appontage

Hunter FR Mk 10 : version de reconnaissance du FGA Mk 9 destinée à la Royal Air Force

Hunter GA Mk 11 : version d'entraînement à l”attaque monoplace destinée à la Royal Navy

Hunter PR Mk 11 : équivalent pour la Royal Navy du FR Mk 10 de la RAF

Hunter Mk 50 : version du Mk 4 destinée à la Suède

Hunter Mk 51 : version du F Mk 4 destinée au Danemark

Hunter Mk 52 : version du F Mk 4 destinée au Pérou

Hunter T Mk 53 : version du T Mk 7 destinée au Danemark

Hunter Mk 56 : version du F Mk 6 destinée à l'Inde

Hunter FGA Mk 56 : version du FGA Mk 9 destinée à l'Inde

Hunter FGA Mk 57 : version du FGA Mk 9 destinée au Koweït

Hunter Mk 58 et Mk 58A : versions du F Mk 6 destinées à la Suisse

Hunter FGA Mk 59 et Mk 59A versions du FGA Mk 9 destinées à l'Irak

Hunter FR Mk 59B : version du FR Mk 10 destinée à l'Irak

Hunter T Mk 62 : version du T Mk 7 destinée au Pérou

Hunter T Mk 66, 66D et 66E : biplaces d'entraînement équipés d'Avon 200 et destinés à l'Inde

Hunter T Mk 66B : version du T Mk 66 destinée à la Jordanie

Hunter T Mk 66C : version du T Mk 66 destinée au Liban

Hunter T Mk 67 : version du T Mk 66 destinée au Koweït

Hunter T Mk 68 : version du T Mk 66 destinée à la Suisse

Hunter T Mk 69 : version du T Mk 66 destinée à l'Irak

Hunter FGA Mk 70 et 70A :  versions du FGA Mk 9 destinées au Liban

Hunter FGA Mk 71 : version du FGA Mk 9 destinée au Chili

Hunter FR Mk 71A : version du FR Mk 10 destinée au Chili

Hunter T Mk 72 : version du T Mk 66 destinée au Chili

Hunter FGA Mk 73, 73A et 73B : versions du FGA Mk 9 destinées à la Jordanie

Hunter FGA Mk 74 et 74B : versions du FGA Mk 9 destinées à Singapour

Hunter FR Mk 74A : version du FR Mk 10 destinée à Singapour

Hunter T Mk 75 et 75A : versions  du T Mk 66 destinées à Singapour

Hunter FGA Mk 76 : version du FGA Mk 9 destinée à Abu Dhabi

Hunter FR Mk 76A : version du FR Mk 10 destinée à Abu Dhabi

Hunter T Mk 77 : version du T Mk 7 destinée à Abu Dhabi

Hunter FGA Mk 78 : version du FGA Mk 9 destinée au Qatar

Hunter T Mk 79 : version du T Mk 7 destinée au Qatar

Hunter FGA Mk 80 : version du FGA Mk 9 destinée au Kenya

Hunter T Mk 81 : version du T Mk 66 destinée au Kenya

 

Hawker Hunter
Constructeur Hawker Siddeley
Rôle Avion de chasse
Premier vol 20 juillet 1951
Mise en service 1954
Nombre construits 1930
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Avon 207
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 45,13 kN
Dimensions
Envergure 10,26 m
Longueur 14 m
Hauteur 4 m
Surface alaire 32,42 m2
Masses
À vide 5 900 kg
Avec armement 8 165 kg
Maximale 11 158 kg
Performances
Vitesse maximale 1 144 km/h (Mach 0,93, au niveau de la mer)
Plafond 15 240 m
Vitesse ascensionnelle 2 438 m/min
Rayon d'action 2 000 km
Armement
Interne 4 canons ADEN de 30 mm
Externe 3 300 kg de charge

Hawker Hunter T7A WV318 G-FFOX Neil McCarthy going solo.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×