Grumman C-2 Greyhound

Grumman C-2 Greyhound

grumman-c-2-greyhound-1.jpg

Historique 

L'idée de réaliser un avion de veille  remonte à la Seconde Guerre mondiale, lorsqu`il fut clairement établi   qu`un radar de surveillance aéroporté  obtiendrait de meilleurs résultats que  les stations terrestres ou maritimes,  dont la portée était limitée par la  courbure de la Terre. Les premiers  essais de ce système ne furent pas  particulièrement réussis. mais au  cours des trente années suivantes,        l’équipement et le concept même  d`avion de veille radar allaient évoluer de manière considérable. Associé  à la mise au point de ce dispositif dès  l’origine du projet, Grumman soutient non sans raison que son G-89 fut  le premier avion conçu ab initio pour (utilisé sur quatre machines d'évaluation, ce système ne fut pas conservé  sur les exemplaires suivants). 
Le A-6A lntruder de série  commença à entrer en service opérationnel dans l'US Navy en février  1963, pour être engagé au combat  avec le Squadron VA-75, qui opérait  depuis le porte-avions USS Independence, au-dessus du Viêt-nam, en  mars 1965. A partir de cette époque,  les Américains devaient déployer en  Asie du Sud-Est diverses versions de  cet appareil qui, toutes, allaient faire  la preuve de leur efficacité. Grâce à  l`emploi d`un dispositif de navigation  et d`attaque intégré, désigné DIANE  (Digital Integrated Attack Navigation System), l'lntruder, cockpit-grumman-c2-greyhound.jpgdont la  charge offensive pouvait atteindre  7710 kg, se révéla comme un des  avions les plus puissants mis en  œuvre en Asie par les Américains. 
La production du A-6A, qui se prolongea jusqu'en décembre 1969. porta  sur quatre Cent quatre-vingt-deux appareils, sans parler des vingt et un  exemplaires d'une variante baptisée  EA-6A et destinée avant tout à accomplir des missions de contre-mesures électroniques pour le compte de la  version d`attaque (le premier EA-6A  prit l`air au cours de l'année 1963,  trois YA-6A et trois A-6A étant mis  aux standards EA-6A). 
l.es trois modèles suivants furent  également produits à partir du A-6A,  le A-6B (dix-neuf exemplaires transformés) se présentant comme une machine capable de transporter des missiles antiradar AGM-78 Standard au  lieu des AGM-12B Bullpup utilisés  par le A-6A. C’est pour identifier et  repérer les radars adverses que Grumman se lança dans la conversion d'une  douzaine de A-6A en A-6C, un appareil dont les capacités d’intervention  nocturne se trouvaient augmentées  par l’emploi d`un dispositif infrarouge  et d’un équipement de télévision à  faible niveau de lumière. Quant au  KA-6D, lui aussi dérivé du A-6A, il  s`agissait d`un avion de ravitaillement  en vol qui ayant effectué son vol initial le 23 mai 1966, fut construit à raison de soixante-deux unités. Conçu  également en vue de mener des missions de bombardement de jour et de  sauvetage. le KA-6D est en mesure de  ravitailler aussi bien des A-6 que des  appareils d`un autre type.       
Le 27 février 1970, Grumman fit  prendre l'air au A-6E, un appareil extrapolé du A-6A qui en prit la place  sur les chaînes de montage et qui doit  faire l'objet d'une production totale  de trois cent cinquante exemplaires  (120 entièrement neufs et 230 modifiés à partir de A-6A) pour le compte  de l`US Navy et de l'US Marine  Corps. Conservant la cellule de base  et les moteurs des modèles
précédents, le A-6E est cependant équipé  d`une avionique d'une Conception  nouvelle, qui comporte un radar multi mode de navigation Norden  AN/APQ-148, un dispositif de navigation et d'attaque numérique IBM- Fairchild  AN/ASQ-133, un système  de commande d`armement Conrac et,  enfin, un magnétoscope RCA destiné  à enregistrer les dommages causés à  l`adversaire au cours d’une mission  d'attaque. 
A la suite du premier vol d'un appareil d'évaluation en date du  22 mars 1974, tous les lntruder de  l'US Navy et du Marine Corps vont  subir un processus de modernisation  dans le Cadre du programme baptisé  TRAM (Target Recognition Attack  multisensor). C’est ainsi que les A-6E  sont en train d`être dotés d’une tourelle Hughes comprenant des équipements de détection laser et infra-  rouge, combinés avec leur radar  Norden, un nouveau système - le  CAINS (Carrier Airborne lnertial  Navigation System) -devant leur  conférer une certaine capacité d`appontage automatique. Le Squadron  VA-165, embarqué sur le porte-avions  USS Constellation, fut, en 1977, la  première formation de l`US Navy à  prendre en compte des A-GE/TRAM,  le programme de transformation
devant prendre fin, théoriquement, en  1985. En outre, une cinquantaine de  A-6E bénéficient, en vertu d'un autre  projet, de la mise en place d'un armement comportant six missiles antinavires Harpoon, qui doivent pouvoir  équiper tous les appareils en cours  d’assemblage. 
Les expériences menées dans le domaine de l'escorte électronique avec  le EA-6A ont persuadé les responsables de l'US Navy de la nécessité de  mettre au point une version spécifique baptisée EA-6B Prowler. Pratiquement identique au A-6A, le Prowler s’en différencie cependant par une section de nez allongée de 1,37 m, de  même que par une nacelle qui, installée sur la dérive, contient divers
récepteurs passifs. les autres modifications concernent un renforcement des  structures, destiné à permettre l’emploi de l'avion à un poids élevé, et la  possibilité d`emporter deux membres  d`équipage supplémentaires chargés  de manier les équipements de contre  mesures électroniques. Quant à la  propulsion, elle est assurée par deux  Pratt & Whitney J52-P-408 plus puissants, le EA-6B disposant d`une capacité en Carburant supérieure à celle de  ses prédécesseurs. Les livraisons à  l`US Navy ont commencé en janvier  1971, et cent deux appareils seront réceptionnés avant l'année 1986.  La capacité CME du Prowler repose sur le dispositif de brouillage  tactique AIQ-99. dont l`efficacité a pu  être améliorée, en 1978, par le lancement du programme ICAP( increased  Capability). Après la mise en œuvre  d`un autre programme, baptisé  ICAP-2 en 1982, l'US Navy procède  actuellement au développement du  projet ACAP (Advanced Capability).  Le Grumman A-6E lntruder atteint  une vitesse maximale au niveau de la  mer de 1036 km/li et sa vitesse de  croisière se situe à 765 km/h. Quant à  son plafond pratique. il s`établit à  12 925 m, son poids à vide étant de  12 095 kg.       

Versions

 

YEA-6A : prototype du EA-GA obtenu par Conversion de 1 YA-6A d’évaluatíon

NA-6A : dénomination attribuée à 3 YA-6A et à 3 A-6A modifiés en vue d’être utilisés dans des programmes spéciaux à titre expérimental

NEA-6A : appareil modifié à partir de 1 EA-6A en vue d'être utilisé dans un programme spécial à titre expérimental

NEA-6B : dénomination attribuée à 2 prototypes EA-6B destinés à des essais expérimentaux

Grumman C-2 Greyhound
Constructeur Grumman
Rôle Avion de transport embarqué
Statut Toujours en service
Premier vol 18 novembre 1964
Mise en service Décembre 1966
Nombre construits 58
Équipage
3
Motorisation
Moteur Allison T56-A-425
Nombre 2
Type Turbopropulseur
Puissance unitaire 4 978 ch
Dimensions
Envergure 24,56 m
Longueur 17,32 m
Hauteur 4,84 m
Surface alaire 65,03 m2
Masses
À vide 16 486 kg
Carburant 6 905 L + 6 x 920 L (auxiliaire) kg
Maximale 26 081 kg
Performances
Vitesse maximale 574 km/h
Plafond 10 210 m
Vitesse ascensionnelle 796 m/min

USS Nimitz Catapult Takeoff Grumman C-2A

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 15/04/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×