Douglas A3D-1 Skywarrior

Douglas A3D-1 Skywarrior

a3d-1-skywarrior-taking-off-c1958-2.jpg

Historique 

Conçu à la suite d'une spécification  émise par l’US Navy en 1947, le Douglas ASD Skywarrior, dont la réalisation prit fin deux ans plus tard, fut le plus grand et le plus lourd des appareils destinés à opérer depuis des  porte-avions. Désireux d'exploiter  dans toute la mesure du possible les  ressources présentées par le développement rapide des turboréacteurs, le  constructeur mit au point un avion  d'attaque possédant des capacités nucléaires et appelé à opérer à partir de  porte-aéronefs géants de la classe  Forrestal. 
Monoplan à aile haute disposant  d'un train d'atterrissage tricycle escamotable, l'avion de Douglas était  équipé de deux réacteurs montés en  nacelles sous la voilure et d'une vaste  soute capable d'accueillir une charge  offensive de 4 445 kg. Les ailes, qui se  repliaient à la hauteur des panneaux  extérieurs, présentaient une flèche  positive de 36°, l’empennage vertical,  en flèche lui aussi (tout comme l'empennage horizontal), pouvant également être replié en vue de faciliter  l'entreposage de l'avion. 
Le premier des deux prototypes effectua son vol initial le 28 octobre  1952, propulsé par deux Westinghouse XJ -40-WE›3 fournissant  3 175 kgp. L'échec du programme visant à réaliser ces  engins en série  conduisit cependant la firme américaine à adopter le Pratt & Whitney  J57-P-6 de 4 400 kgp sur les A3D-1 de  série, dont le premier exemplaire prit  l'air le 16 septembre 1953 pour entrer  en service au sein du VAH-1 de l'US  Navy le 31 mars 1956
Lorsque, en 1962, la dénomination  du Skywarrior fut transformée en A- 3, les premiers triplaces de série reçurent la désignation de A-3A, cinq de  ces machines converties en appareils  de contre-mesures électroniques étant  appelées EA-SA. Le E-3B, qui  fit  son  apparition en 1956 en tant que A3D-2, possédait des J57-P-10 plus puissants de même qu’une perche de ravitaillement en vol. Quant au RA-3B  (A3D-2P), il s'agissait d'une version  de reconnaissance emportant en soute  des caméras au lieu de l’armement de  ses prédécesseurs. Le EA-3B (A3D-  2Q) était un avion de contre-mesures  électroniques, tandis que la désignation TA-3B (A3D-2T) s'appliquait à  douze machines d'entraînement pour  les opérateurs radar et la dénomination VA-3B (A3D-2Z) à un appareil  de transport. La version ultime, le  KA-3B, était un avion de ravitaillement en vol utilisé par la Navy, une  trentaine de EKA-3B  étant réservés à  l’attaque et au ravitaillement en vol. 

Douglas A-3 Skywarrior
Constructeur Douglas Aircraft Company
Rôle Bombardier stratégique embarqué
Premier vol 28 octobre 1952
Mise en service 1956
Équipage
3
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J57
Nombre 2
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 46,7 kN
Dimensions
Envergure 22,10 m
Longueur 23,27 m
Hauteur 6,95 m
Surface alaire 75,4 m2
Masses
À vide 17 900 kg
Avec armement 31 750 kg
Maximale 37 200 kg
Performances
Vitesse maximale 980 km/h
Plafond 12 500 m
Rayon d'action 2 130 km
Charge alaire 421 kg/m2
Armement
Interne 2 canons de 20 mm en tourelle de queue
5 400 kg de bombes ou 1 bombe nucléaire Mark 15 de 3 540 kg

Douglas A3D Skywarrior

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 14/02/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×