Convair B-58 Hustler

Convair B-58 Hustler

Convair

Historique 

En mars 1949, l'US Air Force Air Research and Development Command  (ARDC) institua un concours concernant un bombardier supersonique.  Sur les deux projets sélectionnés au  stade final de la compétition, un seul  fut retenu, celui de la Division Fort  Worth de Consolidated Vultee, le  Convair Model 4. En août 1952, le  contrat MX-1964 permit au programme de développement de l'appareil, qui reçut la désignation de B-58  le 10 décembre suivant, de démarrer.  Un peu plus tard, une première  commande de dix-huit appareils était  passée, General Electric bénéficiant  simultanément d'un marché portant  sur le nouveau réacteur J -79 destiné à  équiper ces bombardiers. Le respect  des performances réclamées par les  services officiels impliquait l’emploi  de technologies avancées dans le domaine de l’aérodynamique comme  dans celui des matériaux. L'avion, qui  présentait une voilure en delta et un  fuselage effilé, fut un des premiers à  répondre à la loi des aires, énoncée  par l`ingénieur Whitcomb du NACA.  Ses quatre réacteurs étaient suspendus sous le bord d`attaque et, caractéristique importante, une longue nacelle installée sous le fuselage recevait  les réservoirs et une charge nucléaire.  Chacun des trois hommes d'équipage  était assis dans une capsule individuelle éjectable. 
En juin 1954, la commande initiale  se trouva ramenée à deux prototypes  XB-58 et onze YB-58A de présérie, et  à trente et une nacelles. Le premier  de ces exemplaires sortit de l'usine de  Fort Worth le 31 août 1956, et prit  l’air le 11 novembre suivant entre les  mains de B.A. Erickson. Le 30 décembre, toujours dépourvu de nacelle  ventrale, le XB-58 fut le premier  bombardier à passer le mur du son. Dix-sept autres YB-56A furent achetés le 14 février 1958, en même temps  que trente-cinq nacelles MB-1, portant à trente le nombre des appareils  disponibles pour les essais constructeur et les évaluations opérationnelles  menées par l’ARDC, au sein des  6592nd Test Squadron et 3958th Operational Evaluation and Training  Squadron, à Carswell AFB. 
Puis quatre-vingt-six B-58A Hustler de série furent acquis entre septembre 1958 et 1960, auxquels s'ajoutèrent dix YB-58A mis aux standards  de série. Ces avions équipèrent le 43rd  Bomb Wing basé à Carswell puis à  Little Rock AFB (Arkansas) et le  305th Bomb Wing de Bunker Hill, Indiana. Le premier B-58 fut pris en  compte par le 65th Combat Crew  Training Squadron, à Carswell, le  1er décembre 1959, et le 43rd Bomb  Wing, constitué le 15 mars 1960, en  fut entièrement équipé le 1er août sui-  vant. Le cent seizième et dernier  B-58A fut pris en compte le 26 octobre 1962 avant d`être retiré du  Strategic Air Command, le 31 janvier 1970
Les performances remarquables du  B-58 le prédisposaient à battre des records. Ainsi, le 12 janvier 1961, le  Major Henry Deutschendorf et son  équipage volaient à 1708,800 km/h  sur un circuit fermé sur 2000 km,  tandis que le 14 du même mois,  le Major Harold E. Confer en établissait un autre sur 1 000 km à  2 067,570 km/h; le 10 mai le Major  Elmer Murphy remportait un prix  proposé, en 1930, par Louis Blériot au  premier pilote capable de tenir l'air  plus de trente minutes à une vitesse  supérieure à 2 000 km/h; seize jours  plus tard, un équipage conduit par le  Major William Payne reliait Carswell  à Paris, portant au passage les records de vol Washington-Paris à  3 h 39 mm 49 s, et New York-Paris à  3 h 19 mn 51 s ; par la suite, cet équipage devait disparaître dans un accident au cours du meeting aérien du  Salon du Bourget, le 3 juin suivant;  enfin, un record d'endurance en vol  supersonique fut battu avec une  liaison Haneda (Tokyo)-Londres en  8 h 35 mn le 16 octobre 1963

Versions 

TB-58A : 8 YB-58A de présérie  modifiés en vue d’assurer la  formation des équipages en double  commande, le siège arrière étant  surélevé, et la surface vitrée plus  importante pour permettre à  l'instructeur d'avoir une meilleure  visibilité vers l'avant ; l'équipement  de ravitaillement en vol était  conservé, mais les systèmes de  navigation et de bombardement ASQ-  42V, de contre-mesures électroniques  et l'armement fixe étaient  supprimés ; le premier TB-58A prit  l’air le 10 mai 1960 avant d'être livré  le 13 août suivant 

NB-58A : 1 appareil utilisé comme  banc d'essai du réacteur J -93, destiné  au B-70 Valkyrie et porté en nacelle  sous le fuselage       

Convair B-58 Hustler
Constructeur Convair
Rôle Bombardier
Statut Retiré du service
Premier vol 11 novembre 1956
Mise en service 1961
Date de retrait 1969
Nombre construits 116
Équipage
3 (1 pilote, 1 navigateur, 1 opérateur des systèmes de défense)
Motorisation
Moteur General Electric J79-GE-5A
Nombre 4
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 69,3 kN avec postcombustion
Dimensions
Envergure 17,32 m
Longueur 29,49 m
Hauteur 9,12 m
Surface alaire 143,26 m2
Masses
À vide 25 265 kg
Maximale 73 935 kg
Performances
Vitesse de croisière 980 km/h
Vitesse maximale 2 132 km/h (Mach 2)
Plafond 19 751 m
Rayon d'action 7 080 km
Armement
Interne Un canon M61 Vulcan de 20 mm en queue, 4 bombes nucléaires fixées sous les ailes ou une bombe nucléaire fixée sous le fuselage.

B-58 Hustler

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 26/02/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×